Je fais ma veille au Devoxx France 2017

Devoxx France

Pour parfaire ma veille, j’ai eu la chance de participer au Devoxx France 2017 début avril. Il s’agit d’une conférence de trois jours dédiée aux technologies de développement telles que Java ou JavaScript.

Logo Devoxx France veille

Alors pourquoi je vous parle de ça ? Parce que je suis développeur d’abord, ensuite parce que l’écart entre le développement web, le monde des objets connectés et de la domotique s’amenuise.

Les objets connectés sont de plus en plus présents dans la vie quotidienne, et l’ouverture au développement se fait de plus en plus, et de façon standardisée via des API.

J’en profite pour ouvrir un aparté sur le web physique qui me vient tout de suite à l’esprit. Il s’agit d’un mouvement dont l’idée est que n’importe quel objet du monde réel peut diffuser son service web en local ou à proximité. Ainsi, un jouet, une chaise ou une porte peut être contrôlé, à travers votre navigateur via les standards du web. C’est la promesse d’un monde connecté vers lequel nous tendons et auquel Google croit… fin de l’aparté.

Un petit résumé

Preuve en est, pour faire écho à cette introduction, le thème principal de cette année était la robotique et l’intelligence artificielle. Il y a donc eu de nombreuses présentations autour de ce fil rouge, en abordant le web et ses technologies de développement, le Big data, l’internet des objets (IoT), l’organisation de projets, l’architecture et la sécurité de solutions informatiques… Cela fut dense et riche en contenu. Pour essayer d’être synthétique, je vais vous résumer de façon subjective ce que j’ai vécu :

Le développement natif absent

Quelques conférences sur les technologies natives étaient tenues mais rien de conséquent. Il a plutôt été question de progressive web app, c’est-à-dire de site internet qui se comporte comme une application native. Il y avait par exemple des présentations sur Electron (qui permet de packager une application web en application de bureau),  sur les performances et la sécurité autour de ces applications web.

Alors les applications natives n’ont elles plus la côte ? Non, c’est juste que les applications web sont plus intégrées et riches en fonctionnalités. On peut maintenant accéder à diverses fonctions de l’appareil comme le GPS ou autre. Ensuite, je pense qu’il y a eu un eldorado des applications natives qui a saturé les stores. En effet, ces dernières années, un simple site web voulait avoir une application native, même si cela n’était pas pertinent, juste pour être présent. Il s’agit ici d’un juste retour des choses.

Nous nous apercevons également que le web est omniprésent. Il s’intègre partout et devient standard et réutilisable grâce à la spécification des web components (composants HTML que l’on peut définir puis réutiliser).

La domotique effleurée

Si la domotique n’a pas été abordée en détails, l’internet des objets a été bien représenté. Il y a eu diverses présentations tel que l’introdution à MQTT (dont nous avons parlé ici), le raspberry pi et de l’IoT fait maison.

Le marché des objets connectés est amené à exploser les années à venir, et les grandes entreprises actuelles convoitent la domotique. Il y a de grande chance qu’elle se trouve au cœur des prochaines sessions de Devoxx.

L’accélération de l’intelligence artificielle

Il s’agissait DU SUJET, le rêve de créer une intelligence artificielle (IA), de pouvoir lui parler, qu’elle remplace des actions que nous pouvons faire comme conduire une voiture, ou travailler à notre place… ah non, ça il s’agit d’un rêve.

Nous avons découvert un tableau Rembrandt créé par une intelligence artificielle, je vous conseille le documentaire Arte présent ici.

rembrandt veille devoxx

Il y a de nombreuses avancées dans le domaine, notamment par les géants de l’informatique tel que IBM (avec Watson), Google ou Microsoft. Ce dernier était présent et nous a exposé leurs API qui permettent la reconnaissance vocale, la synthèse vocale, la reconnaissance d’humeur, faciale… Cela paraissait vraiment intéressant. Malgré tout, il reste encore beaucoup de travail pour que cela s’avère efficace et sans faille.

Mais le développement d’IA se répand et il est de plus en plus simple d’utiliser ces outils pour un développeur.

Il existe pourtant encore des limites : outre la fiabilité d’utilisation qui peut laisser quelque fois à désirer, une IA ne peut et ne sait pas tout faire. Il sera, par exemple, très difficile pour elle de maintenir une conversation car le raisonnement est complexe et cela demande d’énormes ressources. Enfin, une IA qui peut créer elle même une IA paraît compliqué, cela est même inquiétant.

L’éthique numérique

Se pose alors une question éthique, qui porte la responsabilité de l’IA, est-ce le développeur, l’entreprise… ? Il a été abordé le problème de savoir si une voiture autonome qui ne peut pas éviter un piéton doit tuer son conducteur ou le piéton ? Même si cela semble de la science fiction, les voitures autonomes vont débarquer dès cette année, et cela va soulever tout un tas de questions inédites. Plus globalement, la place que la technique va prendre dans notre société est une véritable interrogation. Les différentes conférences ont été généreuses sur le sujet, certaines étaient une véritable remise en question. Pour finir je citerai l’un des conférenciers :

« Créons un monde de l’éthique by design, un monde où il y aurait un code d’honneur des codeurs. »

Maître Bensoussan

 

Conclusion

Pour finir, le Devoxx France 2017 en quelques chiffres, c’est :

  • 2890 participants dont une grande population de développeurs.
  • 220 présentations sur des sujets variés.
  • 47 exposants dont GitHub, Microsoft, IBM, Red Hat.
  • De nombreux goodies.

 

Voilà, il s’agissait d’un billet orienté développement, à bientôt pour un nouveau billet de veille sur un autre sujet…

Expert technique en développement web et mobile, je suis passionné par les nouvelles technologies et plus particulièrement par la domotique, les environnements web et mobile et les systèmes intelligents.
Tu aimes cet article ? Alors partage le Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on RedditShare on Tumblr

Laisser un commentaire