Contrôler la domotique MyHOME de Legrand avec openHAB

openHAB
openHAB

Aujourd’hui, nous allons aborder une nouvelle application d’automatisation comparable à Home Assistant. Alors pourquoi voir une nouvelle application ? Tout simplement parce que nous continuons de tester et comparer les solutions qui s’offrent à nous.
Nous exploiterons notamment les avantages de cette solution dans le cadre de la domotique MyHOME de Legrand, que nous allons voir dans un second temps.

Pour plus de détails sur ce système domotique, vous pouvez consulter ma série d’articles à ce sujet.

Je commencerai donc cet article par la présentation de openHAB et son installation. Je montrerai ensuite comment installer le plugin Bticino Binding utilisant le protocole OpenWebNet. Enfin, nous verrons son utilisation.

 

Présentation de openHAB

Il s’agit d’une application libre d’automatisation pour la maison. C’est une solution populaire qui va vous permettre, de la même façon que Home Assistant, d’agréger et de gérer différents éléments de votre habitat comme des objets connectés ou un système domotique.

logo openhab

Logo openHAB

 

Il est donc avantageux d’avoir une application qui permette de contrôler beaucoup de choses du quotidien. openHAB possède une liste impressionnante d’éléments compatibles (de la freebox jusqu’aux lampes Hue, en passant par le protocole EnOcean).

C’est dans ce cadre que je m’y suis intéressé. Premier point, il possède un plugin Bticino Binding permettant de contrôler le système domotique MyHOME. Deuxièmement, il est directement inclus de base dans l’application IFTTT. Enfin, sa compatibilité native avec Google Assistant en fait un partenaire idéal.

Vous voyez où je veux en venir, ou pas ? La réponse se trouve dans un prochain article.

Il possède de plus, une grande communauté ainsi qu’une documentation détaillée. Il est actuellement dans sa version 2.

Venons en donc à l’installation.

 

Installation

openHAB :

Il peut être installé sur divers systèmes tel qu’un Raspberry Pi, Windows, Linux ou OS X par exemple. Pour ma part, je l’ai installé sur mon NAS muni du du sytème Xpenology (DSM 5). Si certains le souhaitent, je pourrais faire un article sur le sujet. Sinon, je vous conseille l’excellent article du site Projets DIY pour l’installer sur un Raspberry, macOS ou Windows.

Une fois l’application installée, vous trouverez la page d’accueil :

Accueil openHAB

Accueil openHAB

 

Sur cette dernière, vous aurez le choix entre différentes interfaces pour contrôler votre domotique. Paper UI est la dernière interface mais elle ne prend, pour le moment, pas en compte toutes les fonctionnalités. Basic UI est moins moderne mais est entièrement paramétrable à l’aide de fichiers permettant de décrire un dashboard (fichiers sitemap).

 

Le plugin Bticino Binding :

Un plugin pour communiquer avec le protocole OpenWebNet est disponible, mais pour la version 1 de openHAB. La version 2 est rétrocompatible avec les extensions de la version 1. Vous pouvez donc l’installer. Il y aura par contre des limitations côté interface.

Il faudra passer par une phase d’initialisation en définissant votre système MyHOME à travers des fichiers de configuration. Pour plus d’informations, consultez la documentation.

Rendez-vous tout d’abord dans la partie Paper UI. Allez ensuite dans Add-ons puis dans l’onglet BINDINGS. Installez alors le plugin nommé Bticino Binding :

Installation du plugin Bticino Binding

Installation du plugin Bticino Binding

 

Une fois installé, passons à l’étape la plus fastidieuse, la configuration de l’extension.

 

Configuration de votre domotique MyHome

Commençons par créer certains fichiers si ces derniers n’existent pas.

Déclarez tout d’abord votre configuration, en définissant l’adresse IP du serveur MyHOME. Par défaut, son adresse IP est le 192.168.1.35, et son port est le 20000

Dans le fichier services/bticino.cfg :

# Définition de l'adresse IP de votre serveur MyHOME
webserver.host=192.168.1.35
# Le mot de passe de votre serveur
webserver.passwd=****
# Le port (optionnel), par défaut le 20000
webserver.port=20000
# Un interval de scan du bus
webserver.rescan_secs=3600

 

Passons ensuite à la déclaration des éléments de votre maison. C’est cela qui va permettre d’identifier chaque élément de votre domotique.

  • Le mot clé Group va permettre d’identifier un groupement d’éléments.
  • Switch permet de déclarer des scénarios, des prises ou encore des lumières.
  • Enfin, le mot clé Rollershutter permet de d’indiquer des volets roulants.

Dans le fichier items/yourbticino.items :

// Définition des groupes
Group Bureau
// Scénaris
Switch FermerBureau "Fermer le bureau"
// Prises
Switch PriseTV "Prise TV" (Bureau, Plugs) {bticino="if=webserver;who=1;what=0;where=71"}
// Lumières
Switch LumiereBureau "Lumière bureau" (Bureau, Lights) {bticino="if=webserver;who=1;what=1;where=17"}
// Volets roulants
Rollershutter VoletBureau "volet roulant bureau" (Bureau, RollerUpShutters) {bticino="if=webserver;who=2;what=0;where=88"}

 

Dans le fichier précédent, en plus de déclarer des éléments, nous faisons le lien avec notre domotique Legrand. Cette configuration se fait dans la partie entre accolade. On va tout d’abord indiquer le serveur précédemment déclaré (ici webserver). On va ensuite indiquer l’adresse de l’élément MyHOME à contrôler (via le who, what, where). Pour connaître les adresses de vos éléments, je vous conseille mon article présentant le protocole OpenWebNet.

 

Le fichier suivant vous permet de créer un sitemap, c’est à dire un dashboard dans openHAB. Vous pourrez le consulter dans la partie BasicUI.

Dans le fichier sitemaps/yourbticino.sitemap :

sitemap bticino label="Main panel" {
Frame label="Pièces" {
Group item=Bureau label="Bureau"
}
}

 

Enfin, la dernière étape de la configuration consiste à déclarer des rules. Il s’agit de scénarios que l’on peut déclarer en couplant plusieurs éléments précédemment définit.

Si comme moi, vous n’avez pas investi dans le module scénarios de Legrand, vous pouvez ici décrire un scénario qui commande plusieurs éléments à la fois.

Par exemple dans mon cas, il va s’agir de fermer le volet et d’éteindre la lumière de mon bureau en même temps. Si openHAB reçoit la commande FermerBureau à ON, alors, il appliquera l’action.

Dans le fichier rules/yourbticino.rules :

// Scénario pour fermer et éteindre le bureau
rule "Fermer le bureau"
when
Item FermerBureau received command
then
if (receivedCommand == ON) {
sendCommand(VoletBureau, DOWN)
sendCommand(LumiereBureau, OFF)
}
end

 

Ce fut long mais c’est terminé. La configuration est scriptée ce qui a l’avantage d’être facilement modifiable, l’inconvénient est qu’il faut respecter le format des fichiers.

Voyons maintenant comment utiliser notre système configuré.

 

Utilisation

L’interface web : 

Une fois l’application configurée, rendez-vous sur votre serveur, sur l’interface Basic UI. Dans ce dernier, vous verrez ce que vous avez déclarez dans les fichiers de configuration, à savoir les items et les scénarios, les groupes… tout cela regroupé à travers votre sitemap.

openHAB - Utilisation de l'application web

openHAB – Utilisation de l’application web

 

Vous pouvez alors interagir avec ces éléments. Votre maison réagit !

 

Utilisation du service cloud :

En complément de l’usage interne, vous pourrez utiliser cette application à l’extérieur de chez vous.

Pour cela, l’assistant propose un connecteur vous permettant de faire communiquer votre application locale avec une instance d’openHAB distante, et le tout gratuitement, sans avoir à exposer les ports sur internet ou à exiger une configuration VPN complexe. Vos éléments seront alors accessibles. Vous pourrez les utiliser à travers le site en ligne myOpenHAB où vous retrouverez votre dashboard.

Pour cela, rendez vous dans la configuration de votre système openHAB. Dans l’interface Paper UI, retournez dans la partie Add-ons puis dans l’onglet MISC. Installez enfin le plugin openHAB Cloud Connector.

openHAB Cloud connector installation

Installation de l’add-on openHAB Cloud Connector

 

Vérifiez sa configuration dans la partie Configuration > Services et dans l’onglet IO, cliquez sur CONFIGURE. Sélectionnez le mode Notifications & Remote Acess et vérifier l’URL du serveur cloud openHAB : https://myopenhab.org.

openhab - configuration cloud 2

Configuration du connecteur openHAB Cloud

 

L’étape suivante consiste à configurer la partie sur le cloud à l’aide d’un identifiant et d’un code. Pour ma part, ces derniers étaient présents dans le fichier OpenHAB2/userdata/uuid et OpenHAB2/userdata/openhabcloud/secret. Pour plus de détails, consultez la documentation de openHAB Cloud Connector.

Il faut ensuite s’inscrire sur le site myopenhab. Vous pourrez alors entrer l’identifiant UUID et le mot de passe de votre application locale.

openhab - configuration cloud

Configuration du uuid/secret sur le site myopenHAB

 

Une fois votre application locale branchée au cloud, vous pourrez à travers l’interface du site, retrouver votre dashboard, voir les items qui sont déclarés, et vérifier les logs d’appels à votre système.

 

myopenHAB - Page d'accueil

myopenHAB – Page d’accueil

 

J’ai plusieurs fois rencontré le problème de faire détecter des changements dans ma configuration, notamment pour le service cloud. Pour cela, utilisez au moins une fois votre nouvel élément déclaré sur votre dashboard local. Si cela ne change rien, n’hésitez pas à redémarrer l’application locale. Enfin, un fichier de log existe si aucune des solutions ne fonctionne (voir la documentation officielle).

 

Les apps :

Des applications openHAB sont disponibles sur les stores iOS, Android et Windows 10. Vous pourrez alors retrouver votre dashboard et contrôler votre maison facilement à l’aide de votre smartphone.

 

Disponible sur Google Playdisponible-sur-windowstoreDisponible sur App Store

 

 

Malgré un design pas des plus modernes, elles sont fonctionnelles et plutôt efficaces.

Vous pourrez utiliser l’application depuis votre réseau local (avec l’IP local de openHAB) ou depuis l’extérieur si vous avez configuré correctement la partie cloud. Pour cela, rendez-vous dans la partie Préférences de votre application.

Configuration application Android openHAB

Configuration de l’application Android openHAB pour utiliser le service cloud

 

Une fois votre application configurée, vous accéderez aux éléments de votre dashboard, comme sur les autres supports :

Votre dashboard openHAB sur l'application Android

Votre dashboard openHAB sur l’application Android

 

En bref

openHAB possède de nombreux avantages :

  • De nombreux plugins existants.
  • Il est libre.
  • Multi supports : smartphone, tablette, pc et web.
  • Prise en charge directe d’IFTTT ce qui va nous permettre de libérer complètement la domotique MyHOME.
  • Compatibilité native (depuis peu) de Google Assistant, ce qui va nous permettre de contrôler à la voix notre habitat.
  • Possibilité de scripter des scénarios en utilisant un ensemble de commandes.

Il a quelques inconvénients :

  • L’outil n’est pas simple à appréhender (plusieurs interfaces, beaucoup de plugins…).
  • Il na pas le vent en poupe, je n’entends pas souvent parler de cette application.

 

Conclusion

Voilà, nous avons vu comment installer l’application d’automatisation openHAB qui vous permettra de contrôler les éléments de votre maison.  C’est un bel air de jeu qui vous permettra d’ouvrir la domotique MyHOME de Legrand au monde libre.

Dans les prochains articles, nous verrons comment utiliser Google Home pour contrôler votre domotique Legrand, vous êtes prêts ?

 

Expert technique en développement web et mobile, je suis passionné par les nouvelles technologies et plus particulièrement par la domotique, les environnements web et mobile et les systèmes intelligents.

Tu aimes cet article ? Alors partage le Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Reddit
Reddit
Share on Tumblr
Tumblr

Laisser un commentaire