Contrôler vos lampes avec Hue

Processed with VSCO with j1 preset
Il existe de nombreux systèmes d’ampoules connectées plus ou moins onéreux et réussis.  Nous vous avons déjà parlé à plusieurs reprises de l’un d’entre eux mais jusqu’ici nous ne nous sommes jamais vraiment attardés. Dans cette nouvelle série d’articles, nous allons y remédier et voir toutes les possibilités offertes par le système Hue de Philips !

Je vous propose d’ouvrir ce dossier par une petite présentation de différentes installations. Nous y verrons  quelques points théoriques pour mieux comprendre comment tout ce petit monde fonctionne ainsi que des instructions pour les mettre en place. Aucune connaissance technique n’est nécessaire pour ce premier article ! Nous nous contenterons d’utiliser l’application et les périphériques Hue.

Pré-requis

Avant toute chose, vous devez vous équiper d’une installation Hue fonctionnelle.

Le matériel

Vous aurez besoin au minimum d’une ampoule (ou d’une lampe) Hue et d’un bridge. Pour vous aider, il existe des kits de démarrage entre 80 et 200€ selon ce que vous souhaitez. Cependant, vous avez aussi la possibilité d’acheter séparément chaque élément.

Voici deux exemples que vous pouvez trouver en ce moment sur Amazon. Il n’est pas rare de voir des promotions qui réduisent considérablement l’écart entre le prix d’une ampoule hue est d’une ampoule LED traditionnelle de bonne qualité, n’hésitez pas à fouiller un peu car les promotions sur ce type de produit ne sont pas rares !

 

Une fois en votre possession, il vous suffit de brancher votre bridge à votre box internet ainsi qu’au courant. Installez ensuite toutes les ampoules que vous souhaitez et le tour est joué, vous êtes prêt à paramétrer votre installation.

L’application

Une fois que votre matériel est en place, installez l’application Hue sur votre smartphone :

 

La théorie

Avant d’aller plus loin, il est intéressant de comprendre dans les grandes lignes le fonctionnement des systèmes Hue.

Le bridge est le cœur du système. Il communique à la fois avec la box internet et les périphériques. On peut se demander pourquoi passe-t-on par un brigde ? Pourquoi n’utilise-t-on pas directement le wifi de notre box ? C’est très simple :

  • Premièrement, les périphériques ne communiquent pas en wifi mais en zigBee. Cette technologie sans fil est fiable, bon marché et très économe en énergie. Ce point n’est pas primordial en ce qui concerne les ampoules mais fortement appréciable pour tous les périphériques à pile (télécommande, motion sensor, etc.).
  • Deuxièmement, il va permettre de gérer les différents éléments de votre installation et de les organiser. Si le bridge ne le faisait pas, nous aurions besoin d’un serveur tiers paramétrable fournissant des moyens de contrôle pour que nos diverses sollicitations soient prises en compte.

Schéma d’une installation basique Hue

Mon installation Hue

Nous connaissons maintenant un peu mieux notre installation. Afin de vous donner de l’inspiration, je vous propose de vous présenter l’une de mes installations et de vous expliquer comment la mettre en place.

Elle est composée de deux pièces (salon et couloir) et met en oeuvre 3 ampoules, une bande LED, un détecteur de mouvement ainsi qu’une télécommande.

Le couloir est entièrement contrôlé grâce au détecteur de mouvement tandis que le salon est géré via la télécommande.

Mise en place

Configuration des lampes

La configuration des lampes est très simple. Ouvrez votre application Hue et rendez-vous dans l’onglet de paramétrage (le dernier).

Avant d’aller plus loin, assurez-vous que toutes vos lampes sont sous tension ! Ensuite cliquez sur configuration de la lumière. Ici deux cas peuvent se présenter :

  • Vos ampoules ont automatiquement été repérées (vous devriez avoir un écran comme ci-dessous). C’est une bonne nouvelle, vous pouvez passer directement à l’étape suivante !

  • Une lampe (ou plus) manque à l’appel… pas de panique ! Cliquez sur + et lancez la recherche. Vous devriez normalement très rapidement la trouver, si ce n’est pas le cas (ça ne m’est jamais arrivé !) vous avez toujours la solution “manuelle” qui consiste à entrer le numéro de série de l’ampoule.

Création des pièces

Toutes vos lampes sont prêtes.  Passons à l’étape suivante, l’ajout des pièces. Tout d’abord retournons dans notre onglet de paramétrage (toujours le dernier)

Cliquons cette fois ci sur configuration de la pièce. vous devriez avoir un écran semblable à celui-ci :

Cliquez sur + pour créer votre première pièce. Entrez le nom de cette dernière ainsi que le type de pièce. Ensuite, sélectionnez les différents éléments qui la constitue.

Enregistrez et le tour est joué !

Vous l’aurez donc compris sur le même principe j’ai créé une deuxième pièce nommée couloir.

Les Actionneurs

Présentation

Nos installations sont prêtes et vous pouvez déjà les utiliser avec l’application mobile. La dernière étape consiste à configurer des “actionneurs” qui vont nous permettre d’agir plus intuitivement sur nos lampes. Pour ma part, je dispose aujourd’hui de deux produits :

  • Un “Hue dimmer switch” qui est une sorte de télécommande avec quatre boutons

  • Un “Hue motion sensor” qui permet de capter les mouvements mais aussi la luminosité

Il existe un troisième type le Hue top switch qui est aussi une sorte d’interrupteur ayant une particularité : il n’a pas besoin de pile. N’ayant que les deux premiers, je ne peux malheureusement pas vous faire de retour sur ce produit.

Mise en place

Premièrement, retirez les petites languettes en plastique qui permettent de s’assurer que les périphériques sont coupés. Ensuite, comme vous l’aurez deviné, rendez-vous dans notre onglet de paramétrage ! Cette fois c’est la configuration des accessoires qui nous intéresse.

Ensuite le principe est exactement le même que pour l’ajout d’ampoule.

Le switch

Sur l’exemple ci-dessous mon switch a été découvert automatiquement. Je vais donc cliquer dessus.

Dans un premier temps, entrez un nom permettant de mieux identifier ce switch.

Ensuite tout en bas cliquez sur “Où?”. Vous devriez voir apparaître une liste de vos pièces, choisissez-la ou les éléments que vous souhaitez contrôler.

Cliquez sur retour et l’écran devrait avoir légèrement changé. Vous devriez avoir des “états” (Première presse, etc.). En effet, en cliquant plusieurs fois sur le bouton (i) du switch vous avez la possibilité de naviguer entre 5 états différents que vous pouvez paramétrer ici.

Une fois que tout est bon vous pouvez sauvegarder et normalement votre switch fonctionne !

Le détecteur de mouvement

Sur le même principe que le switch, vous devriez retrouver le détecteur dans la liste (ou via le bouton +). En cliquant dessus vous devriez arriver sur un écran similaire. Les deux premières étapes sont les même : entrer un nom et sélectionner des pièces.

Une fois ces étapes effectuées, vous devriez avoir accès à différentes fonctionnalités. En effet, vous pourrez tout d’abord paramétrer deux modes d’éclairage (Nuit – Jour). C’est assez pratique, dans mon cas j’ai choisi de mettre une lumière faible la nuit ce qui permet de ne pas être ébloui en cas de passage nocturne dans le couloir.

Ensuite, vous pouvez paramétrer les actions après la détection de mouvement. Ici par exemple, je demande d’éteindre la lampe si aucun mouvement n’est observé pendant deux minutes.

Enfin, vous pouvez paramétrer la sensibilité de votre capteur. Pour info voici mes réglages :

Conclusion

Voilà c’est terminé pour aujourd’hui ! Nous n’avons pas parcouru toutes les possibilités de l’application mais au final nous avons vu ici le plus complexe. On s’aperçoit donc que l’application est déjà très complète et permet assez simplement de mettre en place une installation sympathique. Dans les prochains articles de cette série, nous verrons plus en détail certaines fonctionnalités plus avancées qui nous permettront d’aller encore plus loin !

À très vite 😉

Cadre en informatique dans une multinationale je suis un touche-à-tout passionné de nouvelles technologies.
Tu aimes cet article ? Alors partage le Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on RedditShare on Tumblr

2 réponses

  1. Pyjamane dit :

    Excellent article, merci. Je me suis lancé dans l’aventure il y a quelques jours, et c’est un vrai bonheur !!
    Perso, j’ai désactivé au bout de quelques jours les interrupteurs dans les pièces où j’ai placé des ampoules Hue. J’ai vite trouvé le gros défaut du système : ma femme et mes filles n’ont pas pris l’habitude d’utiliser les télécommandes/interrupteurs Philips et n’arrêtaient pas d’éteindre les ampoules (qui n’étaient donc plus commandables par Siri ou les iPhone). En l’état, tout fonctionne vraiment parfaitement sous soucis de “déconnexion physique”.

  2. Merci pour votre commentaire. En effet, j’ai rencontré le même soucis de mon côté. En ce qui concerne la partie couloir, une fois le détecteur bien calibré, les interrupteurs se sont fait oublier par eux même 🙂 Par contre, pour la télécommande Philips je n’ai pas trouvé mieux que de l’installer à côté de l’interrupteur le plus utilisé du salon. Bonne continuation !

Laisser un commentaire