On a testé : la batterie Ninety7 LOFT et le Nest Protect

Nest Protect et Ninety 7 Loft
Nest Protect et Ninety 7 Loft

On a testé… est une suite d’articles où l’on vous fera part de quelques produits que nous possédons. Ces produits ne sont pas sponsorisés, il s’agit tout simplement de produits qui nous faisait envie, en bon geek que nous sommes, que nous avons acheté avec nos propres bourses.

Et pour ce faire, je présenterai à chaque fois deux produits. Oui, les objets connectés font souvent « gadget » et il est parfois difficile de s’y retrouver et d’en avoir une réelle utilité.

En effet, plus j’avance dans la domotique, et moins ce genre de produit me fait envie. Les avantages sont souvent limités s’ils ne sont pas bien couplés à votre système complet.

Voici les deux objets du jour :

 

Le détecteur de fumée Nest Protect

Très connu des sites de domotique puisqu’il s’agit d’une marque appartenant au groupe de Google Alphabet. Je remercie déjà mon ami Karim pour m’avoir prêté le premier modèle.

Le détecteur de fumée étant obligatoire depuis plusieurs années, j’ai voulu tester un détecteur connecté. En quoi cela consiste ? Il permet tout simplement de recevoir des alertes sur son téléphone, d’avoir un rapport d’activité. Il détecte en outre une surexposition au monoxyde de carbone en plus de la fumée.

Mes tests :

  • Installé dans ma maison pendant plusieurs mois.

Les avantages : Sa compatibilité IFTTT permet de le coupler facilement à des lampes Hue, une alarme ou bien de mettre en place diverses notifications. Enfin, le petit plus est l’éclairage lorsque l’on passe à proximité.

Les limites : Pour moi, il y en a trop : j’ai eu un ancien modèle sur pile et le détecteur est énergivore. Le prix est, à mon sens, un peu excessif sachant que le détecteur lui-même doit être changé tous les 7 à 10 ans, et enfin, quelques faux positifs.

Le prix : Il est en vente par exemple sur Amazon au prix d’environ 115€.

L’intégration : Quoi faire de cet appareil ? Comme dit plus haut, son intégration est simple avec IFTTT. On voit également vite comment le coupler avec un existant dans une maison (alertes ou encore action d’ouverture de VMC, de fenêtre…). Et avec les API mises à disposition par Nest, c’est le top.

Mon avis : Enfin, malgré cela, quelques faux positifs en pleine nuit me font dire que je ne suis pas convaincu. C’est pour moi rédhibitoire. Expliquer à mon fils de 2 ans, que tout va bien, alors qu’une dame crie dans le couloir « ALERTE » à 2h du mat, il y a mieux. Le produit est peut-être meilleur depuis. Je l’ai aujourd’hui mis de côté.

Ma note : 2/5

 

La batterie Ninety7 LOFT pour le Google Home

Il s’agit tout simplement d’une batterie sous forme de socle sur lequel on enclenche le Google Home (la partie supérieure) et qui permet de le rendre portable. À noter que Ninety7 propose la même chose pour le Google Home Mini mais également pour la gamme Amazon Echo.

Ce socle possède un bouton pour pouvoir allumer ou éteindre votre Google Home. Si vous ne l’utilisez pas, il est conseillé de l’éteindre ou de le laisser brancher car la batterie se décharge en continue.

Le packaging est digne de Google si bien que l’on a l’impression d’avoir une extension Google entre les mains. L’installation est simple et on se fait vite à son nouveau design.

Mes tests :

  • Utilisation de mon téléphone comme modem en vacances
  • Test à divers endroits de ma maison
  • Utilisation en bluetooth sans réseau WIFI

Les avantages : C’est une enceinte correcte, à bon prix et la rendre portable devient vraiment intéressant. Plus une pièce de la maison ne lui échappe, et même dehors sur la terrasse en été, il fait correctement le travail. Il m’a même suivi pendant mes vacances (en le couplant avec le réseau de mon téléphone). Côté autonomie, cela dépend de l’utilisation, mais à niveau sonore raisonnable, il tient plusieurs heures sans problème (8h annoncé). J’ai également pu m’en servir d’enceinte bluetooth sans WIFI (à condition d’avoir préalablement configuré votre Google Home comme identifiable).

Les limites : Le portable c’est bien, mais sans le Wi-Fi, le Google Home ne s’en sort pas. Il faut donc veiller à le mettre en zone couverte par votre réseau. Si le signal Wi-Fi est mauvais, vous ne saurez pas forcément au courant, mais les performances de votre Google Home seront dégradées (mauvaise écoute de votre voix, temps de réponse augmenté…).

Le prix : Le produit est par exemple en vente sur Amazon pour un prix entre 40 et 50€. Le coût peut paraître important pour obtenir cette enceinte portable. En effet, si vous faites le calcul, il est à mon avis préférable de choisir une enceinte portative si vous ne possédez pas déjà de Google Home, comme par exemple l’enceinte JBL Link 10 (portable, équipée de Google Assistant et résistante aux éclaboussures d’eau).

Mon avis : Pour moi, ce produit est vraiment sympa et j’y vois un réel intérêt quand on mange dehors les soirs d’été ou dès que je vais bricoler dans le garage. Si vous voulez donner de l’autonomie à votre Google Home, c’est le bon produit. Cependant, pour l’achat d’une enceinte portative, mieux vaut se diriger vers l’existant.

Ma note : 4/5

 

Et vous, que pensez–vous de ces deux produits ? Les avez-vous intégrés chez vous ? N’hésitez pas à nous dire comment.

 

Expert technique en développement web et mobile, je suis passionné par les nouvelles technologies et plus particulièrement par la domotique, les environnements web et mobile et les systèmes intelligents.

Tu aimes cet article ? Alors partage le Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Reddit
Reddit
Share on Tumblr
Tumblr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.