Piloter la domotique MyHOME de Legrand avec Amazon Echo

Legrand MyHOME & Alexa de Amazon
Legrand MyHOME & Alexa de Amazon

Dans les derniers articles, nous avons vu comment piloter la domotique MyHOME de Legrand à l’aide de Google Home et son assistant.
Aujourd’hui, au revoir le monde Google, partons pour la destination Amazon. Apprenons à piloter le système Legrand à l’aide d’Amazon Alexa.

Comme pour la partie Google Home, je vous renvois à l’article Contrôler la domotique MyHOME de Legrand avec openHAB qui est nécessaire pour continuer ce tutoriel.

En effet, openHAB propose de nombreux avantages. Il sait contrôler la domotique MyHOME de Legrand, il est compatible nativement avec IFTTT, et il possède un skill Amazon permettant de faire le lien avec Alexa.

 

Configuration de openHAB

Pour la configuration de openHAB, au lieu de réécrire ici la configuration, je vous renvoie à cette dernière sur l’article côté Google Home. Cela vous permettra d’utiliser le connecteur openHAB Cloud Connector présent dans openHAB et permettant de rendre votre système domotique utilisable de l’extérieur et aussi visible par Amazon Echo.

Une fois cette étape faite, passons à la configuration de vos éléments.

 

Configuration des éléments domotiques

D’après la documentation, les mots-clés à utiliser sont les mêmes que pour HomeKit d’Apple et sont parfois identiques à ceux de Google. Toute la déclaration de vos éléments se fera dans le fichier items/yourbticino.items.

 

Lumières

Pour les ampoules, il suffit d’utiliser le tag Lighting pour qu’Amazon prenne en considération vos lumières. Cette phase est identique à Google. Si vous changez d’assistant vocal, vos lumières seront automatiquement reconnues, facile non ?

Switch LumiereBureau "Lumière bureau" (Bureau, Lights) ["Lighting"] {bticino="if=webserver;who=1;what=1;where=17"}

Facile à configurer oui, mais ici, openHAB conseille de définir plusieurs fois la même lumière. Cela permet de ne pas laisser de doute à Amazon sur la reconnaissance de l’appareil. En effet, Alexa n’est pas la plus douée avec le langage naturel, par exemple :

Switch Kitchen_Light_A "Lumières de la cuisine" ["Lighting"] {bticino="if=webserver;who=1;what=1;where=15"}
Switch Kitchen_Light_A2 "Leds de la cuisine" ["Lighting"] {bticino="if=webserver;who=1;what=1;where=15"}

Les deux lignes précédentes montrent la configuration double du même élément bticino.

Pour ma part, je possède deux zones dans ma cuisine, l’une appelée « tour de la cuisine » et l’autre « îlot de la cuisine ». Le tout dans un groupe nommé « cuisine ». Si je dis « Alexa, allume le tour de la cuisine », cela allume uniquement la première zone. Par contre, concernant l’îlot, impossible de faire comprendre à Alexa qu’il ne s’agissait pas du groupe entier. Il faut donc être précis et essayer de dissocier au maximum les noms entre les différents points lumineux.

 

Prises

Pour les prises, à l’identique de Google, le mot clé Switchable est également à positionner sur la déclaration de vos éléments pour les rendre visibles par l’assistant vocal.

Switch PriseTV "Prise TV" (Salon, Plugs) ["Switchable"] {bticino="..."}

 

Volets roulants

Alexa est censée mieux gérer ce point nativement que sa cousine Google. D’après la documentation openHAB, le simple tag Switchable permet à Amazon de gérer vos volets avec en prime la variation sur l’ouverture et la fermeture.

Dans la pratique, je n’ai pas réussi à le faire fonctionner, mon volet est bien reconnu comme un interrupteur par Amazon. Mais au moment de l’utiliser, impossible de le faire déclencher.

Du coup, je me suis rabattu sur la méthode que j’utilisais déjà à savoir l’utilisation d’IFTTT. Mais côté Amazon, l’appel est subtile et j’ai passé un moment à comprendre comment il fallait invoquer l’action :

« Alexa, déclenche la fermeture du volet du bureau ».

Ici, on voit bien que je suis obligé de dire « déclenche » pour passer par IFTTT car Alexa ne comprend pas directement la phrase :

« Ferme le volet du bureau ».

À savoir donc.

 

Configuration d’Alexa

Côté Alexa, la configuration est ultra simple : ajouter le skill openHAB et demander à Alexa de synchroniser les éléments.

Ajout du skill openHAB dans Amazon

Ajout du skill openHAB dans Amazon

 

Vous pourrez alors piloter votre domotique MyHOME de Legrand. L’avantage ici est que la configuration est simplifiée à travers l’interface web d’Amazon. C’est en effet parfois plus simple qu’au sein d’une application.

Configuration d'Alexa

Configuration d’Amazon Alexa et bouton Détecter pour synchroniser vos éléments.

 

Les scénarios de vie

Pour rendre votre système un peu plus intelligent, deux possibilités pour éditer ses scénarios de vie :

Utiliser IFTTT comme précédemment pour qu’à travers Alexa, on puisse appeler une action openHAB qui regroupe un ensemble d’actions (par exemple « Ferme tous les volets ») en ayant pris le soin de définir côté openHAB des scénarios (voir article Contrôler la domotique MyHOME de Legrand avec openHAB).

Utiliser directement Amazon et ses routines. Alexa propose, à travers son application de définir des scénarios qui permettront, à l’appel d’une phrase spécifique, de déclencher un ensemble d’actions (dont les actions openHAB).

Création d'une routine Alexa

Création d’une routine Alexa

Sur la capture précédente, on peut voir la possibilité d’éditer une routine, de l’activer et aussi de sélectionner les éléments à appeler.

 

Utilisation

À l’utilisation, je n’ai pas vu de grande différence avec le Google Home sur les lumières, même si le langage naturel est moins maîtrisé ici. Côté volets roulants, c’est un peu plus laborieux, car encore moins naturel même s’il n’y a rien d’insurmontable. Il faut faire attention au nommage de chaque élément pour ne pas se faire se chevaucher les actions.

Bref, prenez votre temps si vous avez déjà beaucoup d’éléments domotisés au sein de votre maison, de configurer chaque élément, de créer vos groupes et vos routines. Testez les éléments unitairement puis de façon incrémentale pour éviter l’effet big bang où on ne sait pas quel élément est appelé.

 

Conclusion

Voilà, dans cet article, nous avons vu comment contrôler la domotique MyHOME à travers l’assistant Amazon. Si vous avez déjà fait le travail de configurer correctement openHAB et un Google Home, la transition vers Amazon est simple. Reste la détection du langage naturel qui peut être un peu pénible, surtout pour les volets roulants. Sur ce dernier point, prendre son temps sur la configuration est un conseil que je peux vous donner.

Dans cette guerre des assistants vocaux, celui qui se branchera le plus facilement à des systèmes existants aura un gros avantage sur les autres et sur ce point, l’intégration dans Alexa semble plus confuse que pour Google Assistant.

Voilà, pour ma part, il ne me reste plus que l’assistant d’Apple à utiliser. J’espère vous le montrer prochainement.

 

Expert technique en développement web et mobile, je suis passionné par les nouvelles technologies et plus particulièrement par la domotique, les environnements web et mobile et les systèmes intelligents.

Tu aimes cet article ? Alors partage le Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Reddit
Reddit
Share on Tumblr
Tumblr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.