Résumé de la Google I/O 2017

Google I/O 2017

La conférence Google I/O 2017 a débuté ce mercredi  17 mai à Mountain View. Nous allons voir dans cet article les sujets principaux abordés et les nouveautés qui nous attendent sur l’année à venir.

Mobile first to AI first

La keynote a annoncé une volonté de changement de Google par son CEO : Mobile first to AI first. L’intelligence artificielle est le fer de lance du géant américain qui cherche à l’intégrer à l’ensemble de ses produits pour fournir une expérience utilisateur encore plus poussée. Plusieurs thèmes ont été mis en avant lors la conférence : Google Assistant, Google Home, Google Lens et le Machine Learning.

Google Assistant

Lors de la Google I/O 2016, Google avait annoncé Google Assistant, leur compagnon intelligent. L’intention de Google est d’intégrer son assistant à toute sa gamme d’appareil : les téléphones Android (via l’Appli Google et Google Allo), Android Wear, Android Car et Google Home.

Cette année, Google veut étendre la portée de son assistant. Cela passe d’abord par la gestion de nouvelles langues par l’assistant : nous devrions voir une version française arriver cet été. Ensuite, Google annonce qu’il cherche à collaborer avec de nombreux constructeurs pour intégrer Google Assistant dans de nouveaux appareils. On retiendra les noms de Sony, JBL, Panasonic et LG. Ces appareils pourront être identifiés par le logo Google Assistant built-in.

Logo Google Assistant built-in

Côté développement, Google prévoit l’ouverture des APIs de Google Assistant et de son SDK aux développeurs. Cela passera par l’ouverture des APIs Actions on Google (déjà disponible sur Google Home) et permettra aux développeurs d’étendre Google Assistant avec leurs propres applications. Le SDK pourra quant à lui être intégré à des appareils domotiques et permettra d’interagir avec ceux-ci via commandes vocales. La vidéo suivante montre un exemple de produit développé avec le SDK.

Google Home

Google Home est le concurrent d’Amazon Alexa annoncé l’année dernière par Google. Cette enceinte à commande vocale intègre Google Assistant et étend ses possibilités en permettant de gérer et d’interagir avec les différents éléments de votre maison.

Google Home

Cette année, Google a annoncé le déploiement de Google Home dans de nouvelles régions. Nous devrions voir ces petites enceintes débarquer en France cet été.

Google Home va également accueillir de nouvelles fonctionnalités : Google ajoutera le support des appels, l’ajout du Bluetooth et la reconnaissance de chaque utilisateur (jusqu’à 6) à partir de leur voix pour proposer les résultats les plus pertinents.

Pour la partie domotique, la philosophie de Google semble différente par rapport aux autres outils que nous avons pu voir comme Home Assistant. En effet, l’intégration du machine learning au sein de la solution oblige Google Home à être connecté au cloud.

Google Lens

Google Lens a été annoncé cette année et devrait arriver le mois prochain au sein de Google Assistant et Google Photos. Cette nouvelle application est un outil intelligent d’analyse d’image qui décompose et comprend le contenu de photos.

Détection d'image par Google Lens

Google Lens facilitera certaines tâches. Il sera possible d’obtenir des traductions automatiques en filmant un texte étranger, obtenir les horaires d’un restaurant en filmant celui-ci, effectuer des recherches sur les éléments détectés dans une photo, ajouter un événement à son calendrier ou réserver des tickets en photographiant une affiche d’événement, etc. La fonctionnalité la plus importante restera à mon avis la connexion automatique au Wifi en prenant en photo l’étiquette sous une box !

Certaines de ces fonctionnalités vous sont peut-être déjà familières (traduction à la volée, détection du contenu d’une photo). Il semblerait que Google cherche à centraliser toutes ces fonctions d’analyse d’image au sein d’un outil unique. Nous devrions sans doute voir son intégration au sein d’outils de réalité virtuelle et réalité augmentée.

Machine Learning

Les nouveautés que nous avons vu au sein des applications Google sont portées par la puissance du Machine Learning. Google continue d’être un acteur majeur dans ce domaine et a fait l’année passée une démonstration de la puissance de ses IAs avec la victoire de AlphaGo sur le champion de Go Lee Sedol. Ce succès n’est qu’un début pour Google qui continue d’innover en mettant à disposition au plus grand nombre des outils puissants de Machine Learning tels que TensorFlow et Google.ai.

TensorFlow est un outil simplifiant drastiquement le développement de modèles pour le Machine Learning. L’année dernière, Google a rendu cet outil open source. Depuis, une forte communauté de développeurs s’est formée et étend de plus en plus les possibilités de cet outil.
Cloud TPU

Le nouveau Cloud TPU

Cette année, Google repense une partie de son infrastructure pour l’optimiser pour le Machine Learning. Ces nouvelles unités de calculs appelées Cloud TPU (Tensor Processing Units) amélioreront la puissance et l’efficacité de ses IAs pour l’entraînement et l’inférence sur des problèmes complexes. Cette nouvelle infrastructure sera mise à disposition des utilisateurs via le Google Cloud Platform.

Pour la partie développement, nous verrons une version allégée de TensorFlow intégrée à Android : TensorFlowLite. Cette version permettra d’exécuter des opérations simples de Machine Learning directement sur les smartphones.

L’autre nouveauté et la création de AutoML, un meta-réseau de neurones dont le but est de concevoir et d’optimiser des réseaux de neurones pouvant optimiser les réseaux de neurones… Cet outil permettra avant tout de faciliter l’accès aux novices du Machine Learning à des réseaux de neurones prêt à être utilisés.

Android

Cette année, Android a dépassé la barre des 2 milliards de téléphone et continue de s’étendre sur le marché avec les intégrations Android Auto, Android TV et Android Things.

La première nouveauté d’Android cette année est le déploiement d’Android 0, cette nouvelle version amènera quelques nouvelles fonctionnalités :

  • Le mode picture in picture : ce mode permettra de réduire une application pour qu’elle ne prenne d’une partie de l’écran et vous pourrez continuer d’utiliser une autre application. Cette fonctionnalité sera particulièrement utile pour augmenter la productivité des utilisateurs de tablettes.
  • Autofill : vous connaissez sans doute les fonctionnalités de remplissage automatique déjà disponible dans les navigateurs (remplissage d’adresse, informations de carte de crédit, etc). Cette fonctionnalité sera désormais intégrée aux applications Android et une API sera exposée aux développeurs pour contrôler son comportement.
  • Notifications dots : les applications émettant des notifications seront maintenant marquées d’un indicateur de notification. Un appui long sur l’icône de l’application permettra de voir uniquement les notifications de cette application. Cette nouvelle fonctionnalité ne nécessitera aucun nouveau développement pour les développeurs.
  • Smart Text selection : cette fonctionnalité se basera sur du machine learning pour comprendre automatiques les éléments importants que vous souhaitez sélectionner dans un texte (emplacement, adresse, numéro, email). La sélection pourra ensuite être directement ouverte avec l’application adaptée : maps, gmail, etc.
Android Oreo

Notre proposition de nom pour la future version d’Android

Building for Billions

D’autres fonctionnalités d’Android, appelées Vitals, amélioreront la sécurité, les performances, la consommation de batterie et la consommation de données d’Android. Ces derniers points sont importants pour Google. En effet, son programme Building for Billions encourage les développeurs à créer des applications légères, pouvant être utilisées même sur des smartphones d’entrée de gamme. Ce programme est motivé par le potentiel que représentent les pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) : un nombre énorme d’utilisateurs qui utilisent pour la plupart des portables à faible coût.

Cette initiative sera appuyée par le lancement de Android Go. Android Go est une configuration légère d’Android qui sera activée automatiquement sur les appareils avec moins d’1Go de mémoire. Cette configuration activera par défaut Chrome Data Saver et offrira des versions allégées des applications Google. Cette manœuvre de Google mettra également en avant dans le Play Store les applications légères utilisant peu de puissance et de batterie.

Malgré le succès d’Android, on notera que Google ne délaisse pas pour autant la marque à la Pomme, puisque chacune des annonces appuyait le fait que les applications seraient également compatibles sur iOS.

VR & AR

La réalité virtuelle et la réalité augmentée étaient encore présentes à cette Google I/O. Google se différencie un peu en privilégiant une expérience sans câble pour la partie VR avec sa plateforme Daydream. Côté smartphone VR, il a été annoncé que le prochain smartphone haut-de-gamme LG supportera DayDream. Le support sera également ajouté aux Samsung Galaxy S8 et S8+ à partir de cet été. En parallèle, Google cherche également à rattraper ses concurrents en développant sa gamme de casques VR avec Qualcomm, HTC et Lenovo. Ces nouveaux casques « sans câbles, sans téléphone, sans PC » devraient voir le jour plus tard cette année.

Pour la partie réalité augmentée, Google continue de développer l’outil Tango. Cet outil permet de développer des applications de réalité augmentée avec une grande précision. Google élargira la gamme de smartphones supportant Tango en accueillant un petit nouveau cet été : l’Asus Zenphone AR.

Une nouvelle technologie, le VPS – Visual Positioning System – a également été annoncée. La promesse est de pouvoir localiser avec une très grande précision la position du téléphone même en intérieur. Cette technologie s’appuiera sur la (les) caméra(s) du smartphone pour trouver des points d’ancrage dans l’espace et détecter les déplacements.

Virtual Positioning System

La détection de position par VPS – Visual Positioning System

Par exemple, Google pourra vous aider naviguer à l’intérieur d’un magasin pour trouver le produit que vous cherchez. Si cette technologie se démocratise, elle pourrait également devenir un outil puissant pour la domotique pour pouvoir contrôler ses appareils et être une alternative à la Smart Remote de SevenHugs.

Conclusion

Le ton a été donné. Cette Google I/O annonce la direction que prendra Google cette année en axant sa gamme de produit sur l’intelligence artificielle. L’ouverture de ces outils aux communautés de développeurs devraient donner naissance à une nouvelle façon de penser la domotiquePlus intelligente.

Il faudra également retenir la volonté d’ouverture de Google vers les marchés en développement. Nous devrions encore nous éloigner des grosses applications mobiles pour nous diriger vers des applications plus minimalistes. De nombreuses conférences de la Google I/O aborderont les AMP (Accelerated Mobile Pages) et les PWA (Progressive Web Apps).

J’ai omis certaines annonces dans cet article. Si vous voulez découvrir toutes les nouveautés et en apprendre plus sur la Google I/O, je vous recommande de consulter la playlist regroupant toutes les conférences de la Google I/O.

JavaScript and Progressive Web Apps enthusiast
☕ Coffee lover ☕
Home automation newbie
Tu aimes cet article ? Alors partage le Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on RedditShare on Tumblr

1 réponse

  1. 22 mai 2017

    […] Lire l’article complet sur le site original […]

Laisser un commentaire