Bose et sa plateforme de développement Switchboard

Bose Soundbar 700
Bose Soundbar 700, Source : Bose

Aujourd’hui, un article un peu spécial puisqu’il fait à la fois office d’actualité, à la fois de retour d’expérience.

Durant les 4 années suite à la construction de ma maison, j’ai recherché un home cinéma digne de ce nom, pouvant faire partie d’un ensemble multiroom pour de la musique mais aussi à un prix raisonnable (selon mes critères). Depuis un an, je possède un équipement Bose composé de la barre de son Bose Soundbar 500 et du caisson de basse Module 500. Je viens également d’acquérir les enceintes arrières Bose Surround Speakers. Ayant déjà des produits Bose, je me suis orienté vers cette marque que j’affectionne. J’avais fortement hésité avec Sonos que nous avons abordé à de nombreuses reprises.

Le bilan

Quel bilan je peux faire de cette année en compagnie de ce home cinéma, si je pèse les pour et les contre de cette installation :

Les + :

  • Qualité du matériel : Rien à dire sur la finition du matériel, de l’app. Bose propose un équipement dédié pour la configuration de la spacialisation dans la pièce. C’est propre.
  • Présence des assistants vocaux Amazon Alexa et Google Assistant.
  • Le prix : un ensemble home cinéma Bose à un prix accessible (moins de 1000€ pour la barre et le caisson de basse).
  • Le son bien évidemment : même si je ne suis pas un audiophile, le son est clair et puissant.

Les – :

  • Compatible Google Assistant oui, mais pas compatible au multiroom Google Cast. J’ai placé une chromecast audio pour combler ce manque.
  • Le prix : c’est toujours trop cher à mon goût.
  • La connectique pas ultra fournie.
  • L’ouverture du matériel pour de l’intégration domotique notamment.

Echange avec Bose France concernant la compatibilité avec le multiroom Google.

Alors, malgré ces points négatifs, suis-je déçu ? Pas du tout, car je trouve toujours le moyen d’utiliser le matériel et concernant la connectivité, cela est en train de changer. Bose misant en effet sur cette nouvelle gamme multiroom qui vient remplacer l’ancienne, cette solution va s’ouvrir.

J’en viens donc au sujet principal de l’article. L’inconvénient de ce nouvel équipement Bose, en comparaison au matériel Soundtouch produit avant 2018 est qu’il n’a pas d’API ouvertes permettant son interconnexion avec d’autres services ou applications.

Bose Switchboard

Le concept

Bose a donc implémenté une plateforme ouverte pour les développeurs leur permettant d’utiliser ces produits par la programmation. Cette plateforme se nome Switchboard.

Elle est pour le moment en programme bêta développeurs afin de tester les nouvelles interfaces de programmation du fabricant américain. Après examen, j’ai été inclus dans ce programme de tests.

La « Developer Preview » de son nom dure 6 à 8 semaines durant laquelle nous devons tester et remplir des questionnaires afin d’évaluer ces services.

Initialement, cette plateforme était prévue en 2019 mais du retard dans son développement amène à une sortie courant 2020.

Afin de pouvoir utiliser ces interfaces, une application ou connexion doit être déclarée auprès de Bose après s’être inscrit dans l’espace développeur. Les applications voulant devenir publiques devront passer un processus de certification Bose pour un usage de plus de 50 personnes. Bose met en avant le potentiel de collaboration pour les applications certifiées. Mais pas d’inquiétude, pour toute personne prévoyant uniquement d’utiliser l’API pour un usage personnel ou entre amis et en famille, la certification ne sera pas requise. À voir donc si cela contraindra ou non les futurs développeurs.

Le matériel compatible

L’ensemble des produits Bose récents sont compatibles avec cette plateforme de développement (qui se contrôlent avec l’application Bose Music). La famille de produits Soundtouch n’est pas compatible.

Les produits Bose compatibles avec la plateforme Switchboard
Les produits Bose compatibles avec la plateforme Switchboard – Source : Bose

Les APIs en détails

Afin de pouvoir utiliser les APIs, il faut être inscrit et déclarer une application ou connexion à Bose. Une fois cette étape faite, vous allez pouvoir commencer à utiliser les APIs.

Une API (Application Programming Interface) est une interface de programmation par laquelle un produit ou un logiciel expose des fonctionnalités d’interaction. Cela permet par exemple à des systèmes tiers de communiquer avec ce matériel. Cela se traduit par l’envoi de requêtes HTTP GET, POST ou PUT pour interagir avec le système.

Ici, la bibliothèque d’APIs est basée sur une authentification à base de jeton d’accès et définit par la normalisation OAuth 2.0 via une combinaison de votre identifiant client / clé API et clé secrète.


Vous trouverez la possibilité d’effectuer les actions suivantes sur votre système Bose :

  • Authorization : permet d’autoriser son matériel à être contrôlé via l’API.
  • Authentication : permet d’obtenir un jeton d’accès pour pouvoir accéder aux points d’API suivants.
  • Products : Permet de récupérer la liste des produits et l’identifiant du produit à contrôler par la suite. Avec son identifiant, vous pourrez récupérer les informations du produit comme le nom, la version du firmware, l’état du matériel (power, mute…).
  • Settings : permet d’effectuer des opérations liées aux paramètres globaux du produit comme activer ou non le mode mute du produit, allumer ou éteindre le matériel ou encore modifier le volume.
  • Content : permet de connaître le contenu actuellement lu, de modifier l’état de lecture (pause, reprendre, suivant, précédent), de définir un type de répétition (une chanson ou toutes), d’activer la lecture aléatoire, de récupérer la liste des préréglages (presets) configurés, de jouer un préréglage.
  • Notifications : permet de jouer des notifications sur votre produit en passant en paramètre le niveau du volume de la notification et l’URL d’un mp3.

Et après

La question que l’on m’a posé (Antoine à la relecture) est : est-ce utile d’avoir des interfaces de programmation sur une barre de son ? J’ai dit au début de l’article que je n’étais pas déçu par cette barre, même sans connectivité. La réponse va donc dépendre de l’utilisation que l’on peut faire de ce matériel.

On peut ainsi espérer que dans les prochaines semaines et mois, nous aurons des services et applications qui vont fleurir autour de ces APIs.

La partie contrôle peut être intéressante dans les applications de domotique comme Home Assistant par exemple.

J’ai déjà en tête des scénarios qui mettent en oeuvre d’autres produits comme baisser le son lorsque le sonnette retentit, baisser le son lorsque le téléphone sonne… Cela peut être encore plus intéressant avec la possibilité de pouvoir être notifié avec un son spécifique par déclencheurs : courrier, sonnette, emails…

Enfin, on peut espérer une compatibilité avec IFTTT pour rendre ces interfaces accessibles facilement et cela, sans applications de domotique.

Conclusion

Pour conclure, Bose communique sur le fait que ces API sont amenées à évoluer. Ce que je retiens de ces tests sont que la documentation est déjà complète et que je n’ai pas rencontré de bugs.

On peut regretter l’obligation de passer par les serveurs Bose pour le contrôle des produits de la maison, mais également le processus de création d’une application avant de pouvoir commencer à utiliser les API pour potentiellement un simple contrôle.

Si ce sujet vous intéresse, je vous conseille l’excellent site de notre confrère multiroom.fr qui aborde régulièrement les nouveautés de Bose.

Source : https://developer.bose.com/switchboard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.