Connecter un volet roulant électrique

Aujourd’hui nous allons aborder la connectivité pour des volets roulants. Je ne vais pas parler de mon cas car les miens sont entièrement domotisés comme je vous l’explique dans le dossier dédié au bus de commande Legrand MyHOME.

Ici, nous allons nous intéresser à des volets roulants électriques motorisés non connectés, possédant un interrupteur filaire. J’ai pour cas concret notamment la maison de ma belle mère. Elle a depuis 1 an un Google Home Mini et j’ai pensé pouvoir facilement mettre en place un contrôle des volets roulants à la voix.

Plusieurs avantages à cela :

  • pouvoir interagir plus facilement pour fermer les volets,
  • pouvoir contrôler les volets depuis l’extérieur de la maison,
  • la cerise sur le gâteau, pouvoir mettre en place des scénarios.

Le matériel

Pour cela, j’ai commencé par recherché le matériel. J’ai trouvé plusieurs solutions de plus ou moins bonne qualité et plus ou moins onéreuse.

La solution Céliane with Netatmo aurait très bien pu faire l’affaire et c’est un produit que j’aurais aimé mettre en place. L’inconvénient de ce produit est qu’il faut le pack de démarrage à 125€ pour commencer. Les interrupteurs pour volet roulant coûtent ensuite environ 55€. Le coût de l’installation était trop élevé.

Voulant faire un test pour commencer, je me suis vite orienté vers des produits chinois. Ils ont un avantage considérable : le prix. Les inconvénients sont nombreux comme la garantie du produit qui peut être difficile de faire valoir, ou encore la protection des données.

Présentation du produit

Différentes plateformes vendent ce produit, disponible sous plusieurs marques et différents modèles. Vous le trouverez notamment du côté d’Aliexpress. Certains d’entre eux sont en effet compatibles avec des radio-fréquences. Celui que j’ai utilisé est un interrupteur WiFi.

Le produit se veut pas cher et complet. Il s’agit d’un interrupteur se positionnant en lieu et place d’un interrupteur filaire existant pour volet roulant.

Côté connectique, il fonctionne en WiFi sur la bande 2.4 GHz, attention donc à la configuration de votre box, routeur ou borne WiFi. Il est alimenté par le courant arrivant jusqu’à l’interrupteur.

Côté design et pratique, le commutateur a une vitre en verre et ses boutons sont tactiles. Le design est plutôt soigné même si cela ne correspondra pas forcément à votre intérieur. Il existe deux coloris : blanc et noir.

Trois boutons sont disponibles, un pour monter, un pour descendre et un pour mettre en pause. Lors d’un appui, les boutons deviennent lumineux durant 1 minutes pour vous permettre d’y revenir facilement.

Lorsque l’on achète un produit connecté, il est bon de savoir comment il se comporte en cas de perte de réseau internet. Ici, l’interrupteur continue à être utilisable à la main.

Installation

L’installation est simple, le modèle que j’ai eu avait une notice en français, particulièrement explicite.

Il s’installe avec facilité dans les boîtes d’encastrement murales (60 cm entre les deux vis).

Débranchement de l'interrupteur pour volets roulants d'origine.
Débranchement de l’interrupteur pour volets roulants d’origine.

Pour l’installer, il suffit de brancher les différents fils comme indiqués. L’ensemble des éléments pour le raccordement vous est fourni : des vis, un petit bornier, un fil pour le raccordement.

La difficulté principale reste alors de ranger l’ensemble des fils derrière l’interrupteur et de fixer de niveau l’ensemble.

Interrupteur connecté après installation
Interrupteur connecté après installation

Usage connecté

Le commutateur est utilisable à travers divers biais. L’un d’entre eux est l’application SmartLife que j’ai déjà abordé dans l’article de mise en place d’un arrosage extérieur connecté.

Comme nous l’avions vu, l’application est complète et présente la possibilité de créer des scénarios en prenant en compte différents paramètres comme l’heure ou la météo. C’est déjà suffisant pour débuter.

Ensuite, SmartLife intègre un service à Google Assistant ce qui lui permet d’être nativement compatible avec l’assistant vocal.

La configuration s’effectue en 2 minutes. Pour cela, rendez-vous dans l’application Home, cliquez sur le + en haut à gauche, sélectionnez ensuite « Configurer un appareil » puis la deuxième option « Associer des services pour la maison connectée… »

Ajout du service SmartLife dans l'application Google Home
Ajout du service SmartLife dans l’application Google Home

Vous pourrez ainsi gérer l’ensemble des appareils configurés dans cette application.

Enfin, SmartLife est également un service proposé dans IFTTT. Cela permettra de mettre en place des scénarios plus évolués en intégrant des produits et services tiers.

Le service SmartLife dans IFTTT
Le service SmartLife dans IFTTT

Il y a donc de quoi s’amuser avec ces compatibilités.

En résumé :

Les avantages :

  • La facilité de mise en oeuvre
  • Le prix
  • La compatibilité Google Assistant, Amazon Alexa, IFTTT…

Les inconvénients

  • Tenue dans le temps à prouver
  • Questionnement sur la protection des données personnels

Conclusion

Après deux mois d’utilisation, ma belle mère utilise quotidiennement Google Home et son assistant pour l’ouverture et la fermeture de son volet roulant, elle est ravie dans son utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.