Prendre en main le lecteur multimédia Kodi

Il y a un domaine que nous n’avons pas encore abordé dans la domotique, il s’agit de l’accès au multimédia. L’un des points intéressants est l’accès au contenu audio ou vidéo dans tout votre habitat.

Je vais donc m’attarder sur le logiciel Kodi que beaucoup connaissent, et que j’apprécie énormément. J’ai longtemps cherché/attendu une application comme celle-ci et depuis que je l’ai, elle fait partie de mon quotidien.

L’idée ici est de vous faire un dossier complet qui ira de la présentation jusqu’à l’utilisation poussée, au travers d’exemples. Kodi peut en effet être complexe à maîtriser et j’espère que ces prochains articles vous aiderons et vous donnerons envie de le mettre en place chez vous.

J’aurais également pu vous parler de Plex ici, il s’agit d’une solution alternative mais le besoin est quelque peu différent. Nous l’aborderons dans un autre billet.

Dans cette première partie, nous vous présenterons d’abord Kodi et son fonctionnement, puis comment l’installer.

 

Pré-requis

Un kit Raspberry Pi 3 par exemple (ou tout autre ordinateur).

Un NAS (optionnel).

Pourquoi un NAS? Un NAS (Network Attached Storage) est un disque dur connecté vous offrant le stockage de façon centralisé et vous permettant ainsi d’avoir accès à l’ensemble des médias partout dans votre maison (vidéos, photos, musique…).

 

Présentation de Kodi

Kodi (anciennement XBMC) est un logiciel de lecture multimédia. Il est très connu, de part sa communauté car il est libre et gratuit.

XBMC pour Xbox Media Center, a été créé pour la Xbox 1ère du nom. Depuis il s’est imposé face aux solutions concurrentes comme Windows Media Center. Je me souviens de son utilisation à ses débuts qui était prometteuse, l’application a depuis beaucoup évolué.  A l’heure où j’écris ces lignes, il s’agit de la version 17.5 (Krypton pour les intimes).

Cette application est disponible sur de nombreux supports comme Android, Linux, Windows, MacOS, iOS (dans certaines conditions).

Logo Kodi

Logo Kodi

 

Dans ma maison, je possède une TV dans le salon, une TV dans ma chambre, un PC dans le bureau et mon smartphone Android. J’ai envie de regarder mes médias sur l’ensemble de ces supports.

Pour le PC, Android, direction la page de téléchargement de Kodi ici. La configuration sera ensuite la même que ce qui va suivre.

 

RPI + Kodi

Concernant mes TV, je possède deux Raspberry Pi. Nous allons donc encore nous baser sur la petite framboise pour installer Kodi. En effet, le Raspberry Pi (2 ou 3) est tout à fait capable de servir de matériel pour notre lecteur multimédia. De plus, cet ordinateur est peu onéreux. Il sera cependant difficile d’afficher un film en 4K avec une bonne fréquence de rafraîchissement.

Si vous cherchez sur internet, de nombreuses solutions existent pour y installer Kodi, elles sont toutes articulées autour de distribution Linux. Chacune de ces distributions a ses avantages et ses inconvénients, par exemple :

  • Si vous souhaitez que votre Raspberry effectue des tâches de fond supplémentaire aux fonctionnalités multimédias, il vous faudra opter pour OSMC.
  • Si vous souhaitez installer une console rétro tout en profitant de Kodi, il faudra plutôt vous tourner vers Recalbox. Nous en avions déjà parlé ici.

Ici, nous utiliserons OpenElec (Open Embedded Linux Entertainment Center) car il est optimisé pour faire fonctionner Kodi uniquement. Il est simple et fonctionne bien. Il existe également LibreElec qui est un projet fork (dérivé) de OpenElec et qui lui ressemble beaucoup.

 

Installation de OpenElec sur Raspberry Pi 3

Commençons par le téléchargement de notre distribution OpenElec ici.

Dans la catégorie “Raspberry Pi Builds”, sélectionnez le fichier “disk image” pour la version de votre Raspberry Pi.

Téléchargement sur le site OpenElec

Téléchargement sur le site OpenElec pour le Raspberry Pi 3.

 

La seconde étape va être de copier cette image sur la carte SD. Pour cela, une fois le fichier téléchargé, extrayez-le. Ensuite, téléchargez l’application Win32DiskImager ici.

Une fois ce logiciel installé, démarrez-le en prenant soin de le faire en tant qu’administrateur. Sur la fenêtre, vous devez alors sélectionner l’image, le lecteur correspondant à votre carte SD, puis cliquez sur “Write”.

Installer OpenElec sur votre carte SD

Installer OpenElec sur votre carte SD

 

Voila, votre carte SD est prête, vous n’avez plus qu’à la mettre dans le Raspberry Pi et de le brancher.

 

Démarrage

Le premier démarrage peut prendre un peu de temps. Une fois OpenElec démarré, vous arrivez sur la page d’accueil de Kodi. Cette page vous permettra par la suite d’accéder à l’ensemble de vos médias, d’un seul coup d’oeil.

Page d'accueil de Kodi

Page d’accueil de Kodi

 

Si votre TV est récente, Kodi prendra en charge le HDMI CEC par défaut, c’est à dire que la télécommande de votre TV vous permettra de commander Kodi directement, et sans configuration.

 

Un peu de configuration

Commençons par changer la langue de l’interface :

Dans la partie paramètres, allez dans Interface “Settings”. Puis dans “Regional”, passez la langue en Français. Dans “Dispositions du clavier”, sélectionnez “French AZERTY” et déselectionnez “English QWERTY”. Sur la même page, dans “Format des unités”, “Format régional prédéfini”, sélectionnez “France”.

Changer les paramètres concernant la langue

Changer les paramètres concernant la langue

De nombreux autres paramètres sont accessibles, vous pouvez passer en mode Expert si vous souhaitez personnaliser un maximum l’application… et il y a de quoi faire.

Voilà, Kodi est prêt à faire feu. Passons maintenant à la partie la plus sympathique, ajoutons nos médias.

 

Gérer ses films

La première chose à gérer dans sa médiathèque, ce sont les films. Qui n’a jamais eu envie d’avoir une bibliothèque de films bien rangée et prêt à être dévorée pour les longues journées d’hiver… ou d’été d’ailleurs.

Allez dans la section “Films”, puis ajouter une source. Ici, il s’agit d’ajouter le dossier où vos films sont stockés.

Vous pouvez donc choisir un dossier présent sur la carte du Raspberry, un disque dur externe ou un disque dur réseau. Il y a différents protocoles possibles pour le partage en réseau. Pour ma part, j’utilise le protocle SMB ou samba pour accéder à mes films stockés sur mon NAS.

Sélectionnez votre source contenant vos films

Sélectionnez votre source contenant vos films

 

Une fois le dossier validé, la deuxième étape est d’indiquer qu’il s’agit de films que l’on va rechercher. Nous allons ainsi demander à un scrapper (ou fournisseur d’informations) d’analyser tout le dossier et de retrouver toutes les informations sur nos films. Dans “Catégorie du dossier”, sélectionnez “Films”.

Sélectionnez-le scrapper et paramétrez-le.

Sélectionnez-le scrapper et paramétrez-le.

 

Ici, le scrapper par défaut est basé sur la base de données libre TheMovieDB. Il est puissant et va trouver les informations sur l’ensemble de vos films à partir de son nom. Pensez à avoir des titres de fichiers clairs. Le mieux est de les faire correspondre aux titres présents sur le site TheMovieDB.

Dans “-Paramètres”, changez la langue préférée en “fr” et le pays favori de certification en “fr”. Si vous souhaitez changer le fournisseur de note, vous le pouvez en sélectionnant par exemple IMDb (que je préfère pour ma part) dans “Obtenir la note à partir de”. Ces paramètres peuvent également être modifiés globalement dans les paramètres de Kodi.

"<yoastmark

 

Vous pouvez également noter la façon dont est organiser vos dossiers de films, si vous avez tous les films dans un seul dossier ou si chaque dossier contient un film différent.

Validez l’ajout de votre dossier de films. La recherche se fait alors sur tous vos films. Votre bibliothèque se charge. Les pochettes des films doivent apparaître. Facile, non ? Dès que vous ajouterez un film dans ce dossier, vous pourrez alors relancer un scan de ce dossier pour que Kodi l’ajoute automatiquement.

Affichage des pochettes de films

Affichage des pochettes de films

 

Gérer ses séries TV

Le principe est le même. On change juste de scrapper et on recommence.

Dans la section “Séries TV” de l’accueil, ajoutez une source vers le dossier de vos séries TV. Dans “Catégorie du dossier”, choisissez “Séries TV”.

Cette fois, le scrapper utilisé est TheTVDB. Il est spécialiste sur les séries TV et possède lui aussi tous les détails de nos médias. De la même façon, essayer d’avoir le même titre de série TV que sur ce site permettra d’avoir des informations plus juste.

Ajout d'un dossier contenant vos séries TV

Ajout d’un dossier contenant vos séries TV

 

Toujours de la même façon que précédemment, dans la partie “Paramètres” du scrapper, vérifiez la langue de recherche de vos médias. Sélectionnez “fr” pour la langue et le “Fallback language”. Vous pouvez choisir la notation de la série à partir du site TheTVDB lui même ou à partir d’IMDb.

Configuration de TheTVDB à partir de votre source

 

Et voila le résultat : vos séries seront automatiquement retrouvées avec les pochettes, les détails de chacune. Vous verrez alors apparaître le nombre d’épisodes vu au bas de la pochette de votre série.

Affichage des pochettes de séries TV

Affichage des pochettes de séries TV

 

Gérer sa musique

De la même façon, il est intéressant d’avoir accès à sa musique. C’est particulièrement, si vous avez un home cinéma et que vous souhaitez diffuser votre musique via votre TV.

Dans la partie “Musique” sur la page d’accueil, sélectionnez la source de vos fichiers musicaux. Ici, pas de fournisseur d’informations, il faudra compter sur les informations contenu dans vos fichiers musicaux : les métadonnées. De plus en plus de fichiers en contiennent.

Il existe également des logiciels pour les modifier ou les générer automatiquement à partir de leur signature numérique. Pour en citer trois : MusicBrainz PicardMp3Tag et TuneUp par exemple.

Affichage de vos albums de musique

Affichage de vos albums de musique

 

Gérer ses photos

Concernant ses photos ou images, il n’y a pas grand chose à faire si ce n’est importer le dossier contenant vos photos. Rien d’exceptionnel ici. L’avantage est la possibilité de faire des diaporamas… avec des photos assez volumineuses. Pour ma part, j’arrive à faire des diaporamas avec des photos proche des 20 Mo chacune, et ce, sans chargement entre chaque photo. C’est donc simple mais assez efficace.

Affichage de vos images ou photos

Affichage de vos images ou photos

 

Vous pouvez changer la façon dont apparaissent vos médias en changeant la vue dans les options d’affichage de vos médias, en allant dans le menu à gauche sur la liste de l’ensemble de vos médias.

 

Conclusion

La présentation et la mise en place de Kodi est terminé. C’est la base et l’idée était de le rendre accessible à tous. Pour ceux qui aiment les choses rangées, vous serez servi.

De prochains articles vous présenterons l’installation de plugins et la personnalisation de Kodi. Cela vous permettra ainsi d’avoir un centre multimédia correspondant à vos besoins. Comme d’habitude, si vous avez des questions, des remarques ou des astuces, les commentaires sont à votre disposition.

Vous devez possédez les originaux si vous avez une version numérique des films, séries tv et albums de musique. Vous avez en effet droit à une copie privée dans ce cadre là. Le téléchargement de fichiers sans en posséder les droits est bien entendu illégal.

Expert technique en développement web et mobile, je suis passionné par les nouvelles technologies et plus particulièrement par la domotique, les environnements web et mobile et les systèmes intelligents.

Tu aimes cet article ? Alors partage le Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on RedditShare on Tumblr

6 réponses

  1. Hugh Chazz dit :

    OpenELEC is a dead project. All development switched to the LibreELEC fork in March 2016. Go look at the GitHub commits for both projects if you don’t believe me.

  2. Jérémy Paris dit :

    Bonjour Hugh,
    merci pour votre message. Je vais répondre en français pour que tout le monde comprenne.

    LibreElec est un projet fork de OpenElec. Le développement d’OpenElec a ralenti en 2016 mais ils continuent à sortir des mises à jour. La preuve en est puisque la dernière mise à jour date de Juin 2017.

    Ayant moi-même adopté OpenElec sur deux Raspberry Pi depuis 2 ans, il fonctionne bien. Je n’ai pas testé LibreElec, contrairement aux autres distributions. D’après l’ensemble des sources, OpenElec et LibreElec sont très proches.

    J’ai par ailleurs abordé les autres distributions. Je prends cependant note de votre commentaire en rajoutant une phrase sur LibreElec. L’essentiel de la série sera au final axé sur la maîtrise de Kodi.

    Je vous laisse le soin de comparer les deux et de nous apporter une réponse constructive si vous le souhaitez.

  3. slobberbone dit :

    Salut,
    Un article qui peut intéresser les nouveaux arrivants. Cependant, pourquoi toujours passer en partage samba ? Il serait plus qu’intéréssant de configurer les partages réseau en NFS ! Surtout si c’est pour configurer comme la plupart des personnes via un NAS qui propose forcément ce type de partage !
    Sur la lecture de fichiers très volumineux (Bluray rip ou mkv 4K, ou 3D), la différence est très vite vue ! En NFS il est possible de regarde le film sans saccades ou ralentissement.
    Le tout réside dnas les bonnes options à mettre sur le partage NFS et le tour est joué : rw,insecure,no_subtree_check

    • Jérémy Paris dit :

      Bonsoir slobberbone,
      merci pour ton commentaire. Effectivement, il peut être intéressant de configurer le partage à travers NFS, et c’est pertinent d’en parler.

      Les deux ont des avantages et des inconvénients. NFS permet d’envoyer des fichiers plus rapidement sur le réseau mais il peut être plus complexe à configurer dans certains cas, comme tu le soulignes (voir la documentation de Kodi : http://kodi.wiki/view/NFS).

      Avec Samba, je n’ai par contre jamais rencontré de problème de ralentissement, ni sur des fichiers Bluray rip, ni sur des films 3D d’un peu plus de 20Go… d’où sa présentation et son utilisation.

  4. Jeanselme dit :

    bonsoir, je viens d’installer openelec en suivant ton tuto et j’y suis presque arrivé ! Je rencontre le pb suivant :j’ajoute un lien vers le repertoire de mes vidéos, et j’obtiens en effet une liste à plat de toutes mes vidéos du répertoire mais jamais je n’arrive à la page du scrapper “nouveau contenu” comme tu le montres dans ton article. Qu’est ce que j’ai loupé ?

    des difficultés aussi pour adapter la taille de l’image des menus qui est trop grande avec celle de ma TV. J’ai du mal avec la calibration
    merci à toi

    Thierry

    • Jérémy Paris dit :

      Bonsoir Jeanselme,
      voici quelques conseils, en espérant que cela vous aide :
      lorsque vous ajoutez une nouvelle source et que vous cliquez sur “OK” après la sélection de votre dossier, l’écran “Nouveau contenu” doit apparaître. Il faut alors sélectionner la catégorie du dossier (Films par exemple) avant de pouvoir sélectionner et paramétrer le scrapper.

      Si vous avez raté cette étape, vous pouvez également éditer votre source. Vous reviendrez alors à l’étape du choix de la source.

      Concernant la calibration, rendez-vous dans les paramètres, dans la partie “Paramètres du système”, puis dans “Affichage” et enfin “calibration vidéo”. Il faut alors faire correspondre à l’aide des flèches de votre télécommande, les bordures qui apparaissent à l’écran avec les bordures de votre écran.

      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions.

Laisser un commentaire