Piloter la domotique MyHOME de Legrand avec Google Home

Featured Video Play Icon
Google Home au soleil

Dans l’article précédent, nous avons vu comment installer l’application d’automatisation openHAB, la configurer et l’utiliser. C’est en effet l’une des clés vous permettant d’utiliser votre domotique MyHOME de Legrand à l’aide de Google Assistant et donc Google Home.

Pourquoi utiliser openHAB ? Tout simplement parce qu’il expose des services web et est directement inclus dans IFTTT et dans Google Assistant. Du coup, il est assez simple de configurer Google Home dans ce sens.

Cette dernière fonctionnalité est toute récente et peu d’informations existent. Le mieux que j’ai trouvé est un post du forum openHAB.

 

Configuration de openHAB

Avant d’aller plus loin, il faut être sûr que votre application est configuré pour communiquer avec l’extérieur. Si ce n’est pas le cas, rendez-vous sur l’article précédent et vérifiez l’installation du plugin openHAB Cloud Connector.

Dans la configuration de cette extension, sélectionnez les éléments précédemment créés pour qu’ils soient visibles dans IFTTT (dans la partie droite).

Configuration de l'extension Cloud Connector

Configuration de l’extension openHAB Cloud Connector

 

Il faut également que vous ayez créé un compte sur l’instance en ligne myopenhab.

Une fois que cela est fait et testé, passons à la configuration des éléments pour qu’ils soient reconnu par Google Assistant.

 

Configurer ses ampoules

Commençons par nos ampoules. Il va falloir ajouter le tag Lighting dans la définition de chacune de nos lampes.

Pour cela, modifiez le fichier items/yourbticino.items précédemment vu, tel que :

Switch LumiereBureau "Lumière bureau" (Bureau, Lights) ["Lighting"] {bticino="if=webserver;who=1;what=1;where=17"}

 

Dans le code précédent, la subtilité est dans le tag ajouté entre crochets.

Cela permettra à Google Assistant de comprendre que cet élément est une lampe et il pourra la gérer comme n’importe quelle ampoule. On peut alors les cumuler avec d’autres types d’éclairage comme des lampes Hue par exemple (ce que je fait chez moi).

 

Configurer ses prises

Ici, le même principe est appliqué, nous allons utiliser le tag Switchable. Dans le même fichier que précédemment :

Switch PriseTV "Prise TV" (Bureau, Plugs) ["Switchable"] {bticino="if=webserver;who=1;what=0;where=71"}

 

Configurer ses volets roulants

Alors cette partie n’est pas la plus évidente. Pourquoi ? Parce que pour le moment, openHAB ne gère que les éléments commutables (ON/OFF) dans Google Assistant. Donc ici, il n’est pas possible de contrôler les volets roulants.

La solution est de passer par IFTTT que nous avons déjà abordé à de nombreuses reprises sur le site et que nous apprécions énormément. Comme openHAB est compatible nativement, cela tombe bien.

Pour cela, rendez-vous dans IFTTT (site ou application mobile), puis créer une nouvelle applet.

Applet IFTTT

Applet IFTTT

 

Dans la partie this, sélectionner Google Assistant puis le déclencheur (ou trigger) Say a simple phrase. Entre temps, vous devrez vous connecter si vous ne l’avez jamais fait. Entrez alors les détails en prenant soin de bien spécifier la langue French. Sur cet écran, vous pouvez donner plusieurs phrases de déclenchement ainsi que la réponse faite par l’assistant Google.

IFTTT - configuration du trigger

IFTTT – configuration du trigger

 

Dans la partie that, sélectionner openHAB puis le déclencheur Send a command. De la même façon, vous devrez être connecté pour pouvoir continuer. Sur le détails, sélectionnez l’élément sur lequel intéragir puis envoyer la commande DOWN pour fermer.

IFTTT - configuration de l'action

IFTTT – configuration de l’action

 

Finaliser ensuite votre recette. Enfin, réitérer la création d’une nouvelle applet pour l’ouverture du volet. Je vous conseille enfin de tester chacune de vos phrases.

 

Configurer vos scénarios de vie

De la même façon que précédemment, vous pouvez utiliser IFTTT pour déclencher n’importe quelle action définit dans openHAB, par exemple un scénario pour fermer toute votre maison (en ayant scripté le scénario au préalable dans openHAB).

L’avantage, c’est que l’on peut imaginer de nombreux cas de figure, l’inconvénient, c’est de ne pas faire se croiser les ordres précis et de ne pas bénéficier de la reconnaissance native de Google. Par exemple, si l’on demande à Google de fermer une lumière, il va l’éteindre car il considère que l’on peut fermer une lumière. Attention donc à ne pas avoir plusieurs instructions qui se marchent dessus.

Mon avis : pour mettre en place tout cela, faites le de façon incrémentale en testant bien chaque éléments et chaque phrase pour ne pas se perdre dans l’ensemble des actions et possibilités que l’on peut mettre en place.

 

Configurer votre Google Home

La dernière étape est de lier votre compte openHAB dans l’application Home. Pour cela, rendez-vous dans la partie Contrôle de la maison dans les paramètres. Ajoutez ensuite le service openHAB. Il vous sera demandé de vous connecter avec votre compte myOpenHAB. Après cela, vous devriez voir apparaître vos éléments.

Configuration de openHAB dans l'application Google Home

Configuration de openHAB dans l’application Google Home

 

Si vous venez ensuite à faire des changements dans la configuration et que vous n’arrivez à les faire détecter par Google Assistant, vous pouvez lui demander de synchroniser vos éléments en lui disant : “Ok Google, synchronises mes appareils”.

 

Utilisation

Vous pouvez désormais utiliser vos éléments comme tout autre éléments nativement controlés par Google Assistant. Je vous conseille alors de les attribuer à des pièces, de les ordonner et de mettre des alias pour pouvoir contrôler vos éléments par zone.

L’avantage de la connectivité native est principalement le temps de réponse. Lorsque l’on passe par IFTTT, le temps de réponse est plus long et surtout plus aléatoire.

Un autre avantage à la compatibilité direct avec Google Assistant est que l’on bénéficie de la reconnaissance native du language, ce qui évite de dicter une phrase précise pour déclencher une action.

 

Conclusion

Voila, grâce à openHAB et Google, vous avez maintenant la possibilité de libérer votre domotique Legrand qui était « renfermé » jusqu’alors, comme un lion en cage.

La possibilité de contrôler votre maison à la voix est quelque chose d’essentiel pour moi, et c’est maintenant possible. Ma femme apprécie également de pouvoir allumer l’îlot de la cuisine en préparant le repas, les mains prises.

Nous n’avons plus qu’à dire la presque célèbre phrase : « Ok Google ».

 

Expert technique en développement web et mobile, je suis passionné par les nouvelles technologies et plus particulièrement par la domotique, les environnements web et mobile et les systèmes intelligents.

Tu aimes cet article ? Alors partage le Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Reddit
Reddit
Share on Tumblr
Tumblr

2 réponses

  1. Ludo dit :

    Bonjour, tu pense que c’est compatible avec MyHome Play ? La version ZigBee de MyHome.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.