Piloter son chauffage avec Netatmo

A l’heure où j’écris ces lignes, une vague de froid s’abat sur la France. Quoi de mieux pour aborder un axe de la domotique nouveau pour moi, le chauffage. Etant en location ces dernières années, il n’était pas envisageable de bricoler ma chaudière. Romain nous avait déjà fait un article concernant le Heatzy FLAM et Antoine à propos du Heatzy Pilote. Après plusieurs recherches, je me suis quand à moi penché sur la solution de Netatmo récemment acquis par Legrand.

Dans cette première partie, nous allons faire le tour du propriétaire.

Unbox thermostat Netatmo

Quelle solution pour votre installation?

Netatmo propose une gamme complète permettant de contrôler de multiples systèmes de chauffage. L’offre se concentre essentiellement sur les solutions centralisées (gaz, fioul, pompe à chaleur, etc.) mais il y a aussi des alternatives permettant de piloter certains convecteurs électriques. Cependant cette offre ne prend en charge que les modèles APPLIMO, AIRELEC, CAMPA et NOIROT.

Si vous possédez une solution de chauffage qui se base sur des convecteurs électriques, il est donc certainement préférable d’aller voir le Heatzy Pilote. Dans cet article nous allons nous concentrer sur les solutions disponibles pour les installations centralisés.

La théorie

Avant d’aller plus loin, attardons nous sur le fonctionnement d’une installation de chauffage centralisée.

Dans ce type de système, une chaudière va chauffer de l’eau et la pousser dans un circuit clôt composé de tuyaux et d’un réseau de diffusion de chaleur composé de radiateurs, plancher chauffant, etc. Chacun d’eux peut-être équipé de têtes de réglages permettant de contrôler le débit d’eau chaude qui circule.

D’autres solutions existent notamment concernant les pompes à chaleur qui peuvent être basé uniquement sur des échanges thermique air/air. Nous n’en parlerons pas ici.

Partant de là, il y a donc deux moyens d’influencer la température de votre logement. Changer la température de l’eau qui circule dans tout le circuit ou influer sur les têtes de chaque éléments chauffants. Sans installation particulière, votre chaudière se contentera de faire en sorte de conserver une température d’eau constante. Vous n’aurez plus qu’à réguler vos différentes pièces grâce aux têtes de réglages. Cette méthode présente diverses problématiques. Tout d’abord elle est difficile à maitriser il faut sans cesse jouer avec les têtes de chaque radiateur pour avoir la température désirée. Ceci rend cette méthodes peu économique et peu flexible.

Les thermostats

Lorsque l’on souhaite optimiser son système de chauffage, un des premiers axes d’amélioration consiste à installer un thermostat. Ce dernier donnera l’ordre de chauffer ou non selon la température qu’il capte dans une pièce donnée. Ainsi c’est la température de la pièce qui compte et plus celle de l’eau dans le circuit. Cela permet de faire de grosses économies et améliore significativement le confort puisque vous n’avez plus à vous soucier de régler chaque radiateur.

Netatmo propose deux modèles, le Thermostat Intelligent ainsi que le Thermostat Modulant Intelligent. Le premier, le plus ancien repose sur un principe simple. Il se branche sur votre installation comme un interrupteur et va permettre d’activer ou de désactiver la chaudière selon la température qu’il capte. Le second, un peu plus évolué, va être en mesure de modifier la température de l’eau qui circule dans le réseau de diffusion de chaleur. Cela permet un contrôle très précis, des températures plus stables et une consommation encore plus optimisée. Cependant attention, cela nécessite que votre installation de chauffage soit compatible « opentherm ». Ce protocole permet au thermostat et à la chaudière de communiquer des informations plus complexes comme des températures.

Les vannes thermostatiques

Comme nous l’avons vu plus haut grâce au thermostat nous avons une solution permettant de réguler la température de manière globale. Mais cela ne s’arrête pas là. En effet, Netatmo propose des têtes de réglages connectées qui permettent de contrôler des radiateurs de manière indépendante. Cela signifie que vous pourrez définir des températures différentes selon la zone. C’est pour moi le point fort du système qui m’a orienté vers Netatmo plutôt que vers Nest.

Ces têtes sont utilisables de manière autonome en se procurant le kit de démarrage composé de deux vannes et d’un boitier pour contrôler votre chaudière. Elle sont aussi disponibles de manière unitaire afin de pouvoir compléter une installation existante basée sur un thermostat Netatmo.

Attention, ce produit nécessite que vos radiateurs soient équipés de vannes thermostatiques. Ce n’est pas forcément le cas, il est nécessaire de le vérifier avant de vous le procurer sans quoi l’intervention d’un plombier sera nécessaire.

Comment ça marche ?

Relai Netatmo

Que vous optiez pour un thermostat ou un kit de démarrage de têtes thermostatiques, vous trouverez dans votre boite un relais qui sera le coeur de votre installation.

Il permet de faire l’interface entre votre chaudière, votre réseau wifi et un réseau radio propriétaire qui permet de communiquer avec les différents produits Netatmo.

Vous aurez ainsi une installation pilotable via internet. Cela vous permettra de jouer avec votre installation grâce aux applications web et mobiles de Netatmo. Des intégrations tierces sont possibles mais il semble nécessairement impliquer l’utilisation du cloud Netatmo (mauvais point pour la solution 🙁 ).

Installation

Attention, l’installation implique des branchements en 220 volt sur du matériel sensible. Veillez à bien couper le courant avant toute manipulation. En cas de doute, faite appel à un professionnel. Devotics ne peut en aucun cas être tenu pour responsable des dégradations ou blessures que vos manipulations pourraient provoquer.

Il y a plusieurs façon d’installer ce relai selon votre situation. Les documentations de Netatmo sont plutôt pas mal. Si vous avez choisi une installation comportant uniquement des têtes thermostatiques, allez faire un tour par là -> https://pro.netatmo.com/fr/additional-valve/installation. Sinon, si vous souhaitez plutôt partir sur une installation se basant sur le thermostat, vous retrouverez toutes les options possible par ici -> https://pro.netatmo.com/fr/thermostat/installation.

Pour ma part, comme je n’avais aucun thermostat, j’ai choisi la configuration suivante :

Crédit: https://www.netatmo.com/fr-fr/energy/thermostat/installation
Câble du relai

L’installation est assez simple à condition d’avoir la notice de votre chaudière et d’être un peu bricoleur. L’étape la plus compliquée et de brancher le relai à votre chaudière. Pour ce faire, vous trouverez un câble un peu particulier. Il est muni d’un genre de socle pour le relai, il peut être fixé au mur et laisse s’échapper deux fils. L’un permet d’alimenter le relai (identifié grâce à une étiquette 230V) et l’autre permet de communiquer avec votre chaudière.

Ouverture de la chaudière

Pour brancher ces câbles, vous devez ouvrir votre chaudière et identifier le port pour le thermostat et l’alimentation. Pour ma part, je suis équipé d’une chaudière di reich EGC 25. L’ouverture est assez simple, il suffit de faire coulisser les caches plastique et ouvrir le boitier métallique protégeant la carte électronique.

Carte électronique

Pour l’identification des connexions, j’ai cependant eu besoin du manuel de la chaudière et d’une petite recherche sur le net « di reich EGC 25 Netatmo ». Comme le système est assez commun, j’ai de suite trouvé un résultat. Sur cette chaudière, le port de communication est en vert sur la photo ci-dessous. Il vous suffit donc de retirer le cavalier en place (ici le fil rouge) et d’y brancher votre thermostat.

Alimentation externe

Maintenant il reste à alimenter le relai, cependant mauvaise surprise, je n’ai pas d’alimentation disponible sur ma carte… Pour ce genre de cas, Netatmo propose un câble d’alimentation externe à 10€ environ (https://shop.netatmo.com/fr-fr/energy/accessories/netatmo-power-adapter). Cependant ne voulant pas attendre, j’ai personnellement opté pour l’achat d’une fiche toute bête à 3€ que vous pouvez trouver dans toutes les grand surfaces ou magasin de bricolage.

Rebranchez votre installation. Effectuez un test rapide comme indiqué par Netatmo grace au bouton sous le relai est c’est fini!

Le sens de branchement des fils de contrôle du thermostat à une importance. Si vous les inversez, le comportement de votre thermostat peut-être inversé (chauffe quand il devrait être arrêté et vis versa). Dans ce cas, deux solutions, 1 inverser votre branchement, 2 passer par l’application et inverser le comportement du relai.

L’application

Comme la plupart des systèmes aujourd’hui, l’installation est très simple. Dans un premier temps téléchargez l’application Netatmo energy.

Vous serez alors guidé pas à pas.

Accueil
Sélection du produit
Suivez le guide

Une fois installé, vous aurez le droit à quelques slides présentant les grandes fonctions. Vous pourrez ainsi suivre et contrôler la température de votre logement en temps réel, définir des planning de chauffe, etc.

En plus de l’application mobile, vous pouvez contrôler votre installation via une application web https://my.netatmo.com/app/energy et bien entendu avec le matériel que vous avez installé.

Algorithme de chauffe

Votre installation est maintenant opérationnelle mais elle va continuée d’évoluer sans même que vous vous en rendiez compte! Lors de sa mise en place, votre thermostat sera en mode Hystérésis. C’est à dire que le thermostat va déclencher la chaudière tant que la température de la pièce ne sera pas égale à une valeur définie plus ou moins quelques dixième de degrés que vous pouvez aussi paramétrer. Au bout de quelques jours l’installation aura accumulée assez de données pour pouvoir mieux anticiper les besoins en chauffage de votre logement. Il vous proposera ainsi de passer en Algorithme Avancé (PID). Ce dernier s’adapte aux caractéristiques de votre logement qu’il aura déduit des courbes de chauffes analysées. Ainsi la température de votre logement est mieux maitrisée, plus constante.

Home assistant

L’integration est enfantine. Allez dans les intégrations

Recherchez Netatmo, suivez les deux trois instructions et c’est terminé !

Vous pouvez dés à présent ajouter un nouveau composant à vos dashboards afin de piloter votre installation.

Bien entendu en l’état ce n’est pas très intéressant puisque Netatmo propose déjà une application web. Cependant cette possibilité d’intégration ouvre la porte à la création d’automatisations avancées. Vous pouvez par exemple imaginer installer des détecteurs d’ouverture sur vos fenêtres qui couperont automatiquement le chauffage si une ouverture est détectée.

Conclusion

Je suis très content de cet achat. Elégant, efficace il répond tout à fait à mes attentes. Les seuls défauts sont l’obligation de passer par le cloud Netatmo et le prix des têtes thermostatiques qui bloque pour le moment l’évolution de mon installation (Legrand & Netatmo si vous me lisez 😉 ). De plus, même si je ne l’ai pas encore pleinement exploité, l’intégration Home assistant laisse présager de belles possibilités !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.