Un éclairage connecté robuste | Partie 1 – Les bases

Design by Juline Doisne

Nous avons déjà abordé le sujet de l’éclairage connecté plusieurs fois dans ce blog. Hue de Philips et Tradfri d’IKEA sont deux solutions qui reviennent souvent car nous sommes plusieurs dans l’équipe à les utiliser. Reposant en partie sur le protocole zigbee, cela leur confère le gros avantage d’être compatibles entre elles. Cependant, ce type de système présente quelques limites dans certaines situations.

Si vous nous suivez déjà, vous devez savoir que Jérémy est un pro de MyHome de Legrand. Il a déjà proposé un certain nombre d’articles concernant cette solution qui comble parfaitement les lacunes inhérentes aux ampoules connectées (bien entendu ce n’est pas la seule fonction de ce système. Si cette solution vous intéresse, n’hésitez pas à faire un tour ici).

De mon côté j’ai fait le choix de partir sur un autre produit. En effet, n’ayant pas d’installation filaire prête à l’emploi et ne souhaitant pas investir une somme trop grande, j’ai décidé d’adopter une autre stratégie.

Dans cet article, nous verrons comment j’ai abordé ces problématiques.

Eclairages secondaires

Je vais commencer par les sources « secondaires ». J’inclus dans cette catégorie toutes les lumières qui ne sont pas accessibles par un interrupteur mural. La plupart du temps, il s’agit de lumières d’ambiances avec des interrupteurs individuels pas forcément accessible. Je me permets aussi de considérer comme secondaire certains éclairages dans des zones de passages comme des couloirs.

Sur tout les éléments de cette catégorie, j’ai décidé de rester sur un système hybride Philips/Ikea car j’ai déjà une partie de mon installation et que le système est fiable et simple à installer/maintenir.

Il y a déjà beaucoup d’installation sur le blog concernant ces solutions, nous ne les aborderons donc pas en détail ici. Cependant, voici donc une petite sélection d’anciennes publications qui peuvent vous aider:

Les bases

Dans ces deux premiers articles vous verrez les bases d’une installation Hue. Aucune compétence particulière n’est nécessaire pour mettre en œuvre les éléments abordés dans ces billets et ils ne font intervenir que les outils officiels Hue.

Hue & Tradfri

Ici, on vous explique comment intégrer des ampoules Tradfri dans un écosystème Hue. Très pratique puisque Ikea propose de nombreux luminaires qui s’intègrent dans leurs meubles.

Allez plus loin

Pour cette dernière recommandation, nous allons plus loin dans le bricolage en vous présentant une intégration et un détournement de l’un des produits de Philips grâce à Home-assistant.

Nous avons d’autres articles qui parlent de ces sujets. N’hésitez donc pas à jeter un œil ici.

Éclairages principaux

Pour tous les éléments ne rentrant pas dans la première catégorie, j’ai choisi d’installer des Sonoff mini. Sont donc concernés les éléments du type plafonniers, appliques, etc. actionnables par des interrupteurs traditionnels.

Dans ce type de configuration, les ampoules Hue ou Tradfri s’avèrent pénibles puisque si l’interrupteur est coupé, l’ampoule ne peut pas fonctionner. Avec la solution de Sonoff, la philosophie est légèrement différente. Au lieu de se placer au niveau de l’ampoule, nous sommes dans l’interrupteur. Nous allons voir comment installer et intégrer ces produits.

Depuis peu de temps le Sonoff mini est décliné en plusieurs versions. Vous avez la version zigbee et deux versions wifi, le miniDIY et le miniR2. Les deux versions similaires semblent très similaires, le R2 améliore quelques points comme l’antenne. Dans cet article, il sera question du miniDIY et nous verrons peut-être plus tard la version zigbee.

Installation

Peu importe la version que vous aurez choisi, l’installation et le fonctionnement d’un point de vue électrique est le même. Seul la façon de le contrôler change. Les Sonoff mini sont de petits boitiers que vous irez loger derrière votre interrupteur ou dans votre plafonnier. Il sont assez compacts mais selon votre installation électrique, il peut être compliqué de trouver de la place.

Voici le schéma de montage. Afin d’être plus à l’aise pour la configuration et pour vous expliquer, je me suis bricolé un petit montage.

Schéma d’installation

[remaq]Attention : Vous allez travailler avec du courant. N’effectuez aucun montage sans avoir vérifié trois fois. Si vous n’êtes pas certain, faite intervenir un professionnel. N’oubliez pas de prendre toutes les précautions nécessaires (couper le courant, ne pas être nue pied etc.). Devotics ne pourra en aucun cas être tenu pour responsable des dégâts physique ou matériel que vous pourriez provoquer.[/remarq]

Montage de test

Si vous voulez réaliser le même chez vous, vous aurez besoin de cinq choses:

Dans un premier temps, coupez votre câble d’alimentation de chaque côté de l’interrupteur en veillant à garder un peu de câble.

Continuez en dénudant tous les câbles. Pour l’interrupteur, nous n’utiliserons qu’un des deux fils, vous pouvez donc couper à ras le second.

Montez la douille et l’ampoule. Une fois ces étapes de préparation réalisées, il est temps de passer au montage du Sonoff. C’est assez simple puisqu’il n’y a qu’à brancher les fils préalablement dénudés. On commence par l’arrivée de courant (toujours avec le courant coupé bien entendu)

Un fil sur la borne 1 (N In) et un sur la borne 3 (L In)

Maintenant, nous allons connecter l’ampoule. À ce stade, il est déjà possible de s’arrêter ce qui revient à n’autoriser que le contrôle via wifi.

Un fil sur la borne 2 (N In) et un sur la borne 4 (L Out)

Ensuite, on connecte un des deux fils de l’interrupteur.

Un fil sur la borne 5 (S1) et un sur la borne 6 (S2)

Enfin, vérifiez vos branchements et tout devrait bien se passer une fois la prise branchée. Le principe sera ensuite le même lorsque vous voudrez l’installer à son emplacement définitif. Encore une fois attention à bien couper le courant.

Configuration basique

Dans un premier temps, nous allons configurer les différents modules. Ils fonctionnent en wifi, il est donc nécessaire de les connecter à votre réseau. La procédure est très simple :

  • Installez l’application eWeLink.
  • Connectez votre smartphone sur le même réseau wifi qui sera utilisé par vos périphériques Sonoff
  • Créer un compte et/ou identifiez-vous sur l’application
  • Cliquez sur le bouton permettant d’ajouter un appareil et cliquez sur Appairage rapide
  • Entrer le code wifi de votre box et le tour est joué
Si vous n’arrivez pas à trouver votre périphérique, c’est peut-être qu’il n’est pas en mode appairage. Par défaut, il reste dans ce mode pendant 3 min après la mise sous tension. Cet état se manifeste par un clignotement particulier (deux court un long en boucle). Pour le déclencher, il vous suffit de presser 5 secondes le bouton présent sur le Sonoff mini.

Configuration Google assistant

Très simple ici aussi, il suffit de synchroniser son compte eWelink créé dans le paragraphe précédent.

  • Ouvrez l’application Home de Google et cliquez sur + en haut à gauche
Application Google Home
Application Google Home
  • Allez dans configurer un appareil
Configurer un nouvel appareil
  • Fonctionne avec Google
  • Grâce à la loupe en haut à droite, recherchez eWeLink et sélectionnez eWeLink Smart Home
  • Vous serez alors redirigé sur l’application eWeLink qui va vous proposer de se lier à Google Assistant. Cliquez sur link.
  • Après un temps d’attente, vous serez redirigé ver l’application de Google. Vous devriez alors voir la liste des appareils Sonoff que vous avez configuré. Dans mon cas, il n’y en a qu’un nommé Test.
  • Cliquez sur les périphériques afin de les ajouter à une pièce. Sélectionnez la pièce souhaitée et renouvelez l’opération si vous avez plusieurs appareils.
  • Une fois terminé, cliquez sur OK en haut à gauche, vous aurez alors un petit message qui vous expliquera les commandes vocales disponibles pour cet appareil.
  • De retour sur votre page principale, vous devriez voir votre nouvel objet connecté. Il est dés à présent contrôlable via google assistant !
Vous l’aurez peut-être remarqué mais par défaut le Sonoff mini n’est pas considéré comme une lampe mais comme une prise connectée. Ceci a pour effet de ne pas ajouter cet équipement dans les raccourcis dédiés à l’éclairage en haut de page. C’est très simple à corriger.

  • Cliquez sur votre périphérique et ouvrez le menu de configuration
  • Cliquez sur type d’appareil
  • Sélectionnez ampoule, faites suivant et enregistrez.

Conclusion

C’est fini pour cette première partie ! Vous devriez avoir un système fonctionnel, complet et simple à utiliser. Pour ce qui est de l’installation définitive il peut y avoir quelques surprises les boitiers d’encastrement étant parfois un peu petit. Dans ce cas vous pouvez opter pour des solutions de ce genre attention cependant au type de cloison concerné, l’installation pouvant s’avérer compliqué.

Si vous avez bien suivi, il manque un morceau, l’intégration à Home assistant qui est le cœur de mon futur système ! L’intégration de Sonoff n’est pas ultra simple, nous verrons donc avec les plus courageux d’entre vous quelques techniques d’intégrations dans un prochain article !

Comme d’habitude, n’hésitez pas à poster un commentaire si vous avez des questions, des remarques des idées ou des conseils ! A bientôt 😉

Le petit mot de la fin. Si vous aimez bien les luminaires présents sur la photo d’illustration de l’article vous pouvez en savoir plus sur l’artisan qui les conçoit et réalise en allant sur le site http://www.julinedoisne.com/.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.