Ma maison connectée

Photo de Lex Photography provenant de Pexels

Il est temps, je franchis le pas, bientôt propriétaire! Quoi de mieux pour reprendre le clavier sur Devotics !

Parmi les nombreux projets que cela engendre la refonte de mon installation domotique (légèrement vieillissante) et l’un de mes objectifs !

Je reprends donc du service avec cette nouvelle série qui vous présentera toutes les étapes de mon projet. Vous évoluerez avec moi au fur et à mesure de mes aventures.

Dans ce premier article, je vais vous présenter mon point de vu sur la domotique et la stratégie que je planifie de suivre pour obtenir ma parfaite maison connectée. Dans les articles suivants, nous nous concentrerons sur la mise en place.

Le contexte

Avant d’aller plus loin un petit topo sur le projet. Nous sommes dans le cadre d’une maison de ville d’environ 130 m² des années 40/50 sur 3 niveaux. Autant dire qu’elle n’a pas été conçu avec un système de domotique intégré ou des prises réseaux partout.

L’automatisation de ma maison n’étant pas un poste de dépense prioritaire, je m’orienterais d’abord vers des solutions bon marché avant de robustifier un peu plus mon installation. Etant itératif, je tenterais aussi de vous donner des conseils/retours d’expériences afin de prendre en compte dès le départ certains éléments pouvant vous faire gagner du temps par la suite.

Stratégie

Avant d’entamer ce chantier, voici la stratégie et les axes principaux qui guideront mes choix et réalisations.

Les 5 points d’une installation parfaite

Les points clés pour une bonne maison connectée

1- La transparence

Un bon système domotique sait se faire oublier. Il n’y a rien de plus désagréable qu’un système qui n’est pas naturel à utiliser. Ce principe est important dans tous les systèmes que vous utilisez au quotidien. Vous devez limiter la charge mentale nécessaire. Cela permet de maximiser le confort d’utilisation.

2- La fiabilité

Ce point est à géométrie variable. En effet, si votre domotique se limite à allumer une veilleuse à la voix car c’est rigolo, le pire qu’il puisse vous arriver en cas de panne, c’est de passer pour un idiot devant les potes. Par contre, si vous commencez à en mettre partout, les conséquences d’une panne sur votre maison connectée peuvent être beaucoup plus pénible. Dans la mesure du possible, prévoyez toujours un moyen « manuel » de vous sortir d’une situation où votre domotique serait en panne.

3- La sécurité.

Plus vous utiliserez d’appareils connectés, plus vous serez exposé aux cyber-menaces. Elle peuvent avoir plusieurs conséquences : captation de vos données personnelles, prise de contrôle de votre domicile, etc.

Il ne faut pas tomber dans la paranoïa mais des règles de bases sont à respecter pour éviter les mauvaises surprises.

4- L’évolutivité

Les habitants d’une maison, les produits et les technologies évoluent. Il est donc pour moi important de privilégier une approche modulaire permettant une grande flexibilité et évolutivité.

5- L’utilité

Un système ou un produit connecté se doit d’être utile. La domotique doit apporter un service. Cela peut se matérialiser en confort, en gain de temps ou d’argent, en amélioration de la sécurité, etc. Cependant, soyons honnêtes, il y a aussi la domotique inutile. Je ne saurais que trop vous conseiller de l’éviter car elle vous expose à tout ce que l’on a vu ci-dessus, sans vous apporter aucun service. Questionnez-vous donc sur l’utilité et le service que va vous apporter votre prochain achat d’objet connecté, par exemple est-ce bien utile d’acquérir le dernier Alexa alors que vous n’avez aucun appareil à contrôler vocalement et même pas un abonnement Spotify ?

Cette notion est très personnelle et vous n’aurez très certainement pas la même définition d’un produit utile que moi.

Domaines

Dans un premier temps, je traiterais 4 grands thèmes.

Le multimédia

Chromecast Google TV
Chromecast Google TV

Si vous nous lisez depuis un moment, pas de surprise de ce côté ! Pour le son, j’opte pour un mélange Google Home et Sonos. Les produits Google proposent un rapport qualité prix intéressant ainsi qu’une comptabilité relativement grande. De son côté, Sonos présente des produits légèrement plus fermés et plus chères mais d’excellente qualité et qui sont très bien suivis dans le temps.

Les pièces/systèmes secondaires seront donc couvert par Google, me permettant ainsi de diffuser de la musique dans toute la maison tout en permettant une bonne couverture des commandes vocales. Je ne désespère pas qu’un jour une vraie compatibilité Google Cast et Sonos arrive… cela rendrait mon système vraiment plus efficace…

Côté vidéo, je reste là encore sur le classique Chromecast de chez Google qui fait très bien son travail. La mise en place de ce produit est à mon sens un excellent exemple de modularité. En effet, mon téléviseur qui a 7 ans, n’est plus mis à jour. Il a donc vu ces fonctionnalités réduites à peau de chagrin avec le temps. Pourquoi racheter un téléviseur flambant neuf alors qu’il me convient très bien ? Ce petit dongle de Google me permet de lui donner un coup de neuf sans me ruiner. Je me permet un simple petit upgrade en passant à la dernière version embarquant Google TV.

La gestion de l’éclairage

Sonoff mini
Sonoff mini

De ce côté, tout n’est pas encore clair. Pour l’éclairage secondaire, je resterais sur un mélange Hue/TRÅDFRI. Pour les plafonnier et autre luminaire contrôlé par des interrupteurs traditionnels en revanche, je souhaite trouver une autre alternative. Mon but étant de conserver l’usage de mes interrupteurs existants tout en rendant contrôlable à distance. Je regarde donc du côté de Sonoff qui propose plusieurs produits de ce type.

La sécurité

Côté sécurité, j’ai choisi xiaomi qui est bon marché et qui semble très évolutif. Cette solution semble donc tout à fait adaptée à ce projet de maison connectée ! Nous verrons ce qu’il en est de l’efficacité du système à l’usage.

La gestion du chauffage

Heazty flam
Heazty flam

Je n’ai pas encore fixé mon choix concernant ce point. j’hésite encore entre le Heazty flam (https://devotics.fr/connecter-chauffage-heatzy-flam) le Nest Learning Thermostat ou encore les solutions de Netatmo. La dernière solution me semble plutôt séduisante bien qu’un peu chère, puisqu’elle permet un contrôle unitaire de chaque radiateur pour un chauffage centralisé contrairement au deux autres.

Une fois ces quatre thèmes abordés, je verrais comment aller un peu plus loin notamment dans le jardin et la cave avec la domotisation de mon installation brassicole.

Ma future maison connectée

Comme vous l’aurez compris, il y aura beaucoup de systèmes différents qui devront cohabiter. Il nous faut donc un dénominateur commun pour ne pas nous trouver avec une machine à gaz horrible à utiliser. Pour se faire, sans surprise, j’ai choisi home assistant installé sur un raspberry pi 3. Nous devrions avoir une installation ressemblant à ceci.

Ma maison connectée

Nous aurons aussi probablement d’autres périphériques plus ou moins DIY qui viendront compléter l’installation.

Conclusion

C’est tout pour ce premier article qui prend plus la forme d’une présentation de ce projet de maison connectée qu’un réel tuto. Nous verrons en détail dans cette série toutes les étapes d’installation. Les premiers articles devrait arriver très rapidement les autres suivront au fur et à mesure que mon installation progressera.

N’hésitez pas si vous avez des questions ou des retours d’expérience tous les conseils sont bons à prendre 😉

En attendant la suite vous pouvez reprendre cet ancien article fraichement remis au goût du jour qui vous explique comment installer le cœur du système. Si vous l’aviez déjà lu auparavant vous verrais que les bases et les compétences nécessaires pour installer Home assistant n’ont pas trop changer. La plupart des évolutions le rend plus simple d’usage et bien entendu, il prend en charge toujours plus d’objets connectés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.